Un problème de rats n’a pas seulement des conséquences dramatiques pour les entreprises. Dans les logements privés également, une infestation de rats nécessite une lutte professionnelle aussi rapide que possible par un spécialiste de la lutte contre les nuisibles. Dans notre interview, nous avons demandé à l’expert de Biotour combien coûte une telle lutte et qui doit supporter les coûts de la lutte contre les rats dans les immeubles locatifs.

Question : Quel est le coût d’une dératisation ?

Les coûts dépendent toujours de la situation d’infestation individuelle, de l’intensité de l’infestation donnée individuellement et des mesures nécessaires pour une lutte efficace.

Dans tous les cas, il faut s’attendre à des coûts d’au moins 100 EUR à 200 EUR, mais dans la plupart des cas, les coûts seront plus élevés. Dans certains cas, les coûts peuvent atteindre 500 EUR ou 600 EUR si la situation d’infestation est compliquée et que des mesures coûteuses doivent être prises par le désinsectiseur.

  Toilettes bouchées : quels sont les frais de dépannage ?

Il convient de noter que de nombreux spécialistes de la lutte contre les nuisibles demandent également des frais supplémentaires pour l’élimination des rats morts après la lutte.

Exemple de coûts dans la pratique

Nous soupçonnons une infestation de rats dans notre cave et faisons appel à un désinsectiseur. Après une visite sur place, il commence la lutte à l’aide de pièges et de poison.

Les coûts indiqués dans notre exemple se réfèrent à un cas individuel. Les coûts de la lutte contre les nuisibles et les coûts demandés par d’autres entreprises de lutte contre les nuisibles peuvent être très différents dans d’autres cas.

Question : Dans quelle fourchette se situent les coûts de la lutte contre une invasion de rats par un spécialiste de la lutte antiparasitaire ?

Le « taux horaire » pour la lutte contre les nuisibles est d’environ 100 à 200 EUR. Une visite du désinsectiseur, y compris les mesures habituelles de dératisation, coûte à peu près le même prix.

En fonction de la complexité de la situation d’infestation et de l’ampleur de l’infestation, 3 à 4 visites du désinsectiseur peuvent être nécessaires.

Les coûts dépendent toujours de la complexité de la lutte dans un cas concret – et celle-ci peut varier considérablement d’un cas à l’autre.

Question : De quoi dépendent les coûts de la dératisation ?

Les coûts de la lutte dépendent généralement de l’ampleur de l’infestation.

  Exterminateur - quels sont les coûts à prévoir ?

Les facteurs décisifs sont ici :

  • l’intensité de l’infestation
  • l’étendue de l’infestation
  • les mesures prises par le désinsectiseur et les méthodes de lutte employées
  • le nombre de traitements ultérieurs et de contrôles nécessaires après le traitement initial.
  • le cas échéant, le nombre de cadavres de rats à éliminer après une lutte efficace (jusqu’à 50 EUR par cadavre).

Question : Qui paie en cas d’infestation de rats dans un immeuble locatif – le locataire ou le bailleur ?

Comme pour toute infestation de nuisibles, c’est tout d’abord le bailleur qui est en principe tenu de payer. Cela découle de son obligation légale d’entretien et d’élimination des défauts, à laquelle il est soumis en tant que bailleur.

Le locataire qui a provoqué une infestation ou qui l’a fortement favorisée, doit s’attendre à devoir payer les frais de lutte. Pour cela, c’est tout d’abord au bailleur d’apporter la preuve – c’est-à-dire qu’il doit pouvoir le prouver clairement et sans équivoque au locataire concerné.

Si le bailleur peut prouver clairement que l’infestation ne relève pas de sa responsabilité ou de ses obligations, le locataire doit quant à lui prouver que l’infestation n’est pas due à ses actes ou qu’elle a été favorisée par lui.

Les litiges juridiques dans ce domaine deviennent vite très compliqués et généralement très longs. En cas de doute, il est donc préférable, le cas échéant, d’opter pour un partage des frais plutôt que pour une longue bataille juridique.

  Chauffage autonome : quels sont les coûts à prévoir ?

D’ailleurs, seul le bailleur peut désigner lui-même le désinsectiseur. Le locataire est toutefois tenu d’informer le bailleur le plus rapidement possible d’une infestation constatée ou présumée. Le locataire ne peut désigner lui-même un désinsectiseur que si le propriétaire ne peut pas être contacté dans un délai raisonnable ou s’il y a réellement danger imminent et que la vie ou la santé du locataire est gravement menacée (difficile à argumenter en cas d’infestation de rats).

Facturation par l’assurance

Les propriétaires de maison ont également la possibilité de facturer les mesures de lutte contre les nuisibles nécessaires par le biais de leur propre assurance ménage. Certaines assurances habitation prennent en charge les coûts des mesures de lutte contre les nuisibles.

Étiqueté dans :

, ,