Dans l’habitat, un sol en béton (chape) est la base indispensable pour tout type de revêtement de sol. Certains le prévoient même directement comme revêtement de sol unique. Dans notre interview avec l’expert en contrôle des coûts, nous expliquons quels sont les coûts possibles pour le sol en béton et quelles sont les différences de coûts.

Question : Quels sont les coûts à prévoir pour un sol en béton ?

Cela dépend toujours du type de chape que l’on souhaite faire installer et de son épaisseur – et si l’on souhaite éventuellement l’utiliser directement comme revêtement de sol pour le plancher des pièces (cela est également possible).

Il existe différents types de sols en béton.

Il faut donc tout d’abord distinguer entre :

  • Chapes en ciment
  • les chapes en sulfate de calcium ainsi que
  • chapes apparentes

Chapes en ciment

Les chapes en ciment font partie des chapes les plus fréquemment installées dans les bâtiments d’habitation. Le grand inconvénient de ce type de chape est toutefois son temps de séchage très long, qui peut atteindre un mois ou plus.

  Aménagement extérieur : quels sont les coûts ?

En revanche, la chape en ciment est la plus stable et surtout la moins chère. Les coûts de pose se situent grosso modo dans une fourchette de 20 EUR par m² à 40 EUR par m². Le prix dépend toujours du mode de pose, de la hauteur de la chape et du coût de l’isolation intégrée.

Pour en savoir plus sur ces chapes et leurs coûts, cliquez ici.

Chapes à base de sulfate de calcium

Les chapes en sulfate de calcium, également appelées chapes anhydrites ou AE, sont légèrement plus chères que les chapes en ciment traditionnelles. Alors que pour la chape en ciment, il faut compter entre 1,50 EUR par m² et 2 EUR par m² par cm de hauteur de construction, pour la chape en anhydrite, il faut compter entre 2,50 EUR par m² et 3,50 EUR par m² par cm de hauteur de construction.

Il faut cependant tenir compte du fait qu’avec les chapes à base de sulfate de calcium, il est généralement possible de réduire la hauteur de construction nécessaire d’environ un tiers – la différence de coût est donc finalement très faible.

Ici aussi, la hauteur de construction, le mode de pose et les frais de pose individuels sont des facteurs décisifs pour le prix.

  Pompe à béton : voici le prix à prévoir

Chape apparente

Les sols à chape apparente sont souvent très chers.

Les sols à chape apparente sont souvent très chers.

Si l’on souhaite utiliser plus tard le sol en béton posé directement comme revêtement de sol, les coûts se situent dans une toute autre fourchette. L’idée selon laquelle on pourrait économiser de l’argent en s’épargnant un autre revêtement de sol n’est malheureusement pas correcte.

Pour la chape elle-même, il faut compter jusqu’à 40 % de coûts supplémentaires lors de la pose. La chape doit ensuite être poncée plusieurs fois, puis silicifiée, imprégnée ou vitrifiée, ce qui entraîne d’autres coûts élevés. Au final, on peut s’attendre à des coûts de l’ordre de 100 EUR par m² à 120 EUR par m² pour le sol, voire le double ou le triple pour les réalisations particulièrement luxueuses avec un mélange de matériaux et différents travaux d’insertion.

Exemple de coûts dans la pratique

Nous faisons poser un sol en béton dans notre entrée, le salon et la salle à manger ainsi que la cuisine, que nous souhaitons utiliser directement comme revêtement de sol par la suite. La surface totale est de 52 m².

Les coûts présentés ici se rapportent à une certaine exécution d’un sol en béton dans certaines conditions locales. Les coûts pour d’autres sols en béton apparent peuvent aussi être nettement différents.

  Rénover une maison : Coûts au mètre carré

Question : Qu’est-ce qui détermine le coût d’un sol en béton dans une habitation ?

Les sols en béton présentent de grandes différences de prix.

Les sols en béton présentent de grandes différences de prix.

Il faut bien sûr tenir compte de beaucoup de choses :

  • quel type de sol en béton sera installé
  • quelle hauteur de construction est choisie
  • quelle méthode de montage est utilisée
  • en cas de chape apparente : quel modèle de sol est choisi
  • pour une chape apparente : quel degré de brillance doit être poncé
  • pour les chapes apparentes : quelle protection du sol sera choisie (silification, imprégnation, revêtement, etc.)

Il existe donc de nombreuses possibilités pour la réalisation d’un sol en béton dans l’habitat, d’où de grandes différences de prix. Une bonne planification préalable permet d’estimer correctement les coûts ultérieurs.

Étiqueté dans :

, ,