Les dalles polygonales en pierre naturelle sont souvent la solution idéale pour ceux qui souhaitent aménager une terrasse rustique à l’aspect particulièrement naturel. Pose dalles jardin. La pose de dalles polygonales requiert un peu d’habileté et un bon œil pour l’alignement harmonieux des différentes dalles. Dans notre interview, nous discutons avec l’expert de Biotour des coûts liés à la pose de dalles polygonales pour une terrasse ou une allée.

Question : combien coûte la pose de dalles polygonales ?

Il faut tout d’abord distinguer trois postes de coûts indépendants les uns des autres : le coût du matériau des plaques lui-même, le coût de la réalisation d’un support prêt à la pose (si nécessaire) et le coût de la pose proprement dite.

Au total, les coûts s’élèvent à au moins 70 EUR par m² et jusqu’à 80 EUR par m². S’il faut en plus réaliser un support stable, les coûts dépassent dans la plupart des cas les 100 EUR par m².

Exemple de coûts

Nous voulons faire recouvrir notre terrasse de dalles polygonales en porphyre de bonne qualité. Nous choisissons pour cela une épaisseur de dalle de 2,5 cm. Un support en béton adapté avec une pente suffisante est déjà disponible à l’emplacement de la terrasse prévue. La taille de notre terrasse doit être de 8,5 m x 4,5 m (38,25 m²).

  Travaux de pavage : voici les coûts à prévoir

L’exemple de coûts présenté ici se réfère à une prestation de pose concrète dans des conditions locales déterminées et si elle est réalisée par une seule entreprise spécialisée. Les coûts demandés par d’autres entreprises et les poses dans d’autres conditions locales peuvent également entraîner des coûts nettement différents.

Question : Dans quelle fourchette de prix se situent les différents postes de coûts ?

Si l’on distingue les coûts des matériaux, les coûts de la sous-couche et les coûts de la pose, la situation est la suivante :

Coûts des matériaux

Les plaques polygonales existent en différentes qualités et niveaux de prix.

Les prix des matériaux peuvent déjà varier fortement. Des dalles polygonales simples en pierres bon marché d’épaisseur moyenne (généralement 1 cm à 2 cm) sont disponibles pour 10 EUR par m² à 20 EUR par m². Mais en fonction du type de pierre et de l’épaisseur choisis, cela peut aussi être beaucoup plus cher, jusqu’à 50 EUR par m² et plus.

Il existe également des dalles de porphyre en matériau céramique, mais il s’agit de la variante la moins courante et elle est rarement utilisée.

Structure du support

La réalisation d’un support porteur n’est pas nécessaire dans tous les cas, souvent un tel support (dalle en béton avec une pente appropriée) existe déjà. Si ce n’est pas le cas, une fondation portante similaire à celle utilisée pour les travaux de pavage est mise en place. Il faut compter au minimum 40 EUR par m² à 50 EUR par m², mais cela peut être plus élevé selon les circonstances.

  Parquet : à quels coûts faut-il s'attendre ?

Le rebouchage nécessaire d’un support existant mais irrégulier peut coûter entre 5 EUR par m² et 10 EUR par m².

Puissance de pose

Lors de la pose, il n’y a pas que la main d’œuvre, il faut aussi compter les matériaux de pose (colle, pâte à joint). Ils représentent un coût d’environ 10 EUR par m² à 15 EUR par m². Les dalles de porphyre sont généralement posées en couche épaisse et jointoyées. La consommation de colle est donc élevée. Le coût de la main-d’œuvre dépend de la complexité de la pose.

Il faut toutefois compter au moins 30 EUR par m² à 40 EUR par m² pour la pose et le jointoiement, même dans les conditions les plus favorables.

Des frais supplémentaires peuvent encore être occasionnés par la pose de bordures ou l’installation nécessaire de joints de raccordement (environ 3 EUR par mètre courant à 6 EUR par mètre courant ou de plinthes (environ 3 EUR à 10 EUR par mètre courant).

Question : de quoi dépendent les coûts de pose des dalles polygonales ?

Le coût des dalles polygonales dépend de plusieurs facteurs.

Le facteur déterminant est ici :

  • la taille du champ de pose
  • le support existant
  • le coût des matériaux pour les plaques polygonales
  • le coût individuel de la pose et les travaux nécessaires
  • si des travaux de pose supplémentaires doivent être effectués (par ex. pierres de bordure pour les terrasses, joints de bordure, pose de plinthes, etc.
  Fondations : quels sont les coûts ?

Il est possible de réduire encore un peu les coûts en travaillant soi-même, par exemple en posant le lit inférieur ou en mastiquant les supports irréguliers.

Étiqueté dans :

, ,