Pour pouvoir réaliser un projet de construction, il faut tout d’abord disposer des installations nécessaires sur le chantier : cela commence par la sécurisation du chantier et diverses mesures de protection particulières (protection des arbres, protection contre les intempéries), par la mise en place d’installations d’approvisionnement et d’élimination suffisantes et, pour les grands chantiers, par la mise en place d’installations de construction et d’installations sanitaires pour les ouvriers. Chantier construction. L’expert de Biotour vous explique dans l’interview quels sont les coûts liés à l’installation de chantier sur les différents chantiers.

Question : à quels coûts faut-il s’attendre pour l’installation du chantier ?

Cela dépend bien sûr toujours fortement du projet de construction individuel et des conditions environnementales respectives. Pour la construction d’un bâtiment d’habitation sur un terrain à bâtir habituel, ce sera certainement très différent que pour la construction d’un supermarché.

En principe, pour les chantiers de construction privée et de logements, on peut partir du principe que les frais d’installation de chantier se situent dans une fourchette d’environ 2 % à 4 % des coûts de construction.

  Nouveau chauffage : quels sont les coûts à prendre en compte ?

Il ne s’agit toutefois que d’une valeur indicative approximative, qui peut être sensiblement différente dans un cas concret.

Dans de nombreux contrats, le calcul des coûts se fait de manière forfaitaire ou en pourcentage, dans d’autres contrats selon une liste de postes individuels que l’on peut ensuite (faire) vérifier le cas échéant.

L’installation de chantier peut représenter jusqu’à 15 % du coût du gros œuvre.

De grandes différences de coûts apparaissent souvent lorsque les frais de personnel (chef de chantier, contremaître) sont également inclus proportionnellement dans l’installation de chantier. Il s’agit d’une pratique courante, mais qui n’est souvent pas visible dans le détail des forfaits. Dans les cas où les frais de personnel sont inclus au prorata, les frais d’installation de chantier peuvent rapidement s’élever à 15 % des coûts du gros œuvre, voire plus.

En raison des nombreuses méthodes de calcul très différentes et de la ventilation souvent peu transparente des coûts, il est souvent difficile de juger si les coûts pour l’installation de chantier sont excessifs ou non.

Dans ce cas, seuls des entretiens approfondis et la demande d’informations complémentaires et, le cas échéant, l’examen du relevé des coûts (s’il existe) par un spécialiste peuvent aider.

Exemples de coûts

Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez quelques coûts habituels pour certaines prestations lors de l’installation du chantier. Il s’agit de coûts moyens habituels pour la construction de bâtiments résidentiels. Selon les conditions locales, les coûts réels peuvent être plus ou moins élevés que ces valeurs moyennes.

  Coûts de démolition : un calculateur de coûts détaillé

Question : Qu’est-ce qui détermine le coût de l’installation de chantier en général ?

Il faut considérer ici pour les bâtiments d’habitation :

  • la taille du projet de construction
  • les conditions locales
  • le besoin de sécurisation
  • l’utilisation de machines sur le chantier (par ex. grue nécessaire en permanence, travail avec des grues mobiles, voies d’accès et emplacements nécessaires, etc.)
  • le mode de facturation (forfaitaire, au coût unitaire, au pourcentage ou avec frais de personnel inclus au prorata)

Le réalisme des coûts estimés ne peut donc être évalué qu’au cas par cas.

Étiqueté dans :

, ,