Une fois la charpente construite, le toit doit bien entendu être recouvert. Toit couverture. Il existe différentes possibilités et les coûts totaux peuvent varier considérablement. L’article explique en détail à quels coûts il faut s’attendre dans la pratique pour la couverture du toit.

Question : combien coûte la couverture d’un toit en général ?

Il n’est pas facile de répondre à cette question de manière générale – cela dépend en grande partie du type de toit que l’on souhaite couvrir et de la manière dont on veut le faire.

Dans la pratique, il faut tout d’abord distinguer la manière dont un toit doit être couvert :

  • couverture classique en tuiles de terre cuite ou en tuiles de béton
  • Couverture avec isolation simultanée sur le toit
  • Couverture de toit avec matériaux alternatifs (plaques de toit en Eternit, plastique, métal, etc.)
  • Couverture de toit avec des matériaux alternatifs isolés (par ex. panneaux sandwich)
  • Couverture de toit en ardoise

Selon le type de couverture de toit utilisé, les prix peuvent varier considérablement et se situer globalement dans une fourchette très large.

Pour une couverture de toit classique avec des tuiles en terre cuite ou des tuiles en béton, les coûts peuvent déjà varier considérablement : Couverture toit abri bois. Le matériau à lui seul peut coûter entre 6 EUR par m² et 50 EUR par m² : Couverture toit cabane en bois. Si l’on considère les grandes surfaces de toit, les différences de coûts sont énormes. Dans la pratique, le coût total de la couverture peut donc varier entre 25 EUR par m² et 80 EUR par m² si la couverture est réalisée avec des tuiles en terre cuite ordinaires.

Les coûts du lattage sont déjà pris en compte ici, mais pas encore les coûts de la démolition éventuelle d’un ancien toit et des travaux spéciaux nécessaires. Couverture toit chalet bois. Vous devez encore les ajouter, le cas échéant.

Si une isolation sur toiture vient s’ajouter à la couverture du toit, le coût sera nettement plus élevé : Couverture toit plat ossature bois. Selon le type et l’étendue de l’isolation et le type de tuiles utilisées, les coûts peuvent varier entre 150 EUR par m² et 250 EUR par m² : Couverture toit terrasse bois. La réalisation d’un toit isolé (par exemple lors d’un projet d’aménagement des combles) entraîne donc souvent des coûts très élevés.

Les prix des couvertures de toit en matériaux alternatifs sont généralement plus élevés que ceux des tuiles en terre cuite : Couverture toiture zinguerie. Les produits en fibrociment ne sont généralement pas disponibles à moins de 25 EUR par m², les panneaux de toiture métalliques et les panneaux de toiture en plastique sont presque toujours supérieurs à 30 EUR par m². Dans ce cas, la couverture de toit coûte donc presque toujours à partir de 50 EUR par m² et jusqu’à 60 EUR par m².

  Revêtement de toiture - quels prix faut-il compter ?

Si l’on utilise également des produits alternatifs spécialement isolés, comme des panneaux sandwich, on peut généralement compter sur des coûts de 60 EUR par m² à 100 EUR par m² pour la couverture du toit.

Les ardoises sont la couverture de toit la plus chère

Les ardoises sont les toitures les plus chères. Elles brillent en revanche par une longévité et une résistance inégalées, qui peuvent facilement atteindre plusieurs centaines d’années dans la pratique. Les coûts sont donc élevés : même avec la méthode de pose la plus simple et la moins coûteuse, il faut compter au moins 65 euros par m² pour un toit en ardoise (sans isolation). Toit couverture bois. Selon le mode de pose et le type d’ardoise, cela peut aller jusqu’à 200 EUR par m².

Différences de coûts importantes, nombreux travaux supplémentaires

En matière de couverture, les coûts se situent donc dans une fourchette très large allant de 25 EUR par m² à 250 EUR par m² .

Il faut également tenir compte du fait que dans de nombreux cas, des travaux spéciaux et supplémentaires sont encore nécessaires. Toit couverture carport. Cela va de la construction d’une sous-toiture étanche à l’eau à l’adaptation et à la pose de lucarnes, de chéneaux et de noues, en passant par la protection spéciale contre les tempêtes pour les tuiles, qui peut être nettement plus coûteuse dans certaines situations que dans d’autres.

Exemple de coûts dans la pratique

Une surface de toit de 180 m² doit être couverte dans une petite maison individuelle. Il s’agit d’un toit à deux versants avec une pente régulière. La charpente et les chevrons sont neufs.

Il s’agit uniquement d’un exemple de coût pour un type de couverture bien précis pour une maison bien précise. Les coûts pour d’autres couvertures de toit peuvent également être très différents.

Notez que notre exemple de coûts ne prend en compte que les travaux et matériaux de couverture du toit. Toit couverture de survie. Les coûts pour l’échafaudage de couverture nécessaire ainsi que pour l’installation du système d’évacuation des eaux pluviales (gouttière, tuyau de descente) et les travaux d’étanchéité supplémentaires nécessaires sur le toit (pose de la cheminée, passages de toit, pose de fenêtres de toit, etc. Toit couverture en anglais. Le cas échéant, vous devrez prendre en compte ces coûts supplémentaires.

Question : De quels éléments dépendent les coûts de la couverture de toit dans la pratique ?

De nombreux facteurs différents doivent être pris en compte :

Le coût de la couverture du toit dépend de nombreux facteurs différents.

  • la taille de la surface du toit ou le surdimensionnement
  • le type de toit et la finition du toit
  • le lattage nécessaire
  • le matériau de couverture utilisé
  • la pente de toit existante
  • si une isolation du toit doit être effectuée en même temps
  • si une sous-toiture étanche à l’eau doit être construite
  • le coût des équipements supplémentaires du toit (par ex. Toit couverture terrasse. système d’arrêt de neige, sorties de toit, marches de toit, protection contre la tempête, etc.)
  • le montant des frais d’échafaudage
  Architecte : quels sont les coûts ?

Tous ces facteurs jouent un rôle important dans le coût total de la couverture. Dans la pratique, les différences de prix entre les entreprises de couverture entrent également en ligne de compte. Le mieux est de définir au préalable ses critères de base (matériau de couverture, type de couverture, souhaits particuliers) et de demander sur cette base, après avoir pris des mesures, plusieurs offres à différentes entreprises que l’on comparera ensuite.

Question : dans quelle mesure la taille de la surface du toit détermine-t-elle le prix de la couverture ?

La taille de la surface du toit est une mesure fondamentale pour le calcul des prix, mais ce n’est pas la seule.

Pour le calcul du prix, certaines valeurs supplémentaires sont toujours importantes :

  • la longueur du faîte
  • la longueur des rives (le bord latéral de la surface du toit)
  • la pente du toit

Les faîtages et les rives ne sont généralement pas pris en compte dans le calcul du mètre carré lors de la couverture d’un toit, car des tuiles spéciales y sont toujours utilisées. C’est la raison pour laquelle on calcule la longueur disponible et qu’on estime un prix par mètre courant de longueur de faîte / de rive.

L’inclinaison du toit a également une influence considérable sur le coût de la couverture. Selon l’inclinaison du toit, il faut plus ou moins de tuiles par m², car les distances de chevauchement doivent être différentes. Si j’ai besoin de plus de tuiles par m², le mètre carré de toit coûte évidemment plus cher. Toit couverture tole. C’est pourquoi les toits plats sont en général presque toujours plus chers que les toits plus pentus (parce que l’eau s’écoule ici plus lentement sur le toit et que des chevauchements plus importants sont donc nécessaires pour empêcher l’eau de s’infiltrer).

Question : Qu’en est-il de l’inclinaison réglementaire d’un toit ?

La pente de toit dite normale n’est pas une valeur fixe, mais se rapporte toujours à un type de tuile particulier.

La plupart des tuiles sont conçues pour des pentes de toit régulières supérieures à 25°, certaines ont également une pente de toit régulière plus élevée. En revanche, les tuiles plates peuvent souvent être utilisées sur des pentes de toit très basses.

Si un toit est inférieur à la pente réglementaire, un grand nombre de mesures d’étanchéité supplémentaires sont souvent nécessaires, notamment la construction d’une sous-toiture étanche afin d’éviter toute infiltration d’eau à travers la couverture du toit. Les toits dont la pente est inférieure à la pente réglementaire sont donc généralement beaucoup plus chers à couvrir que les toits dont la pente est inférieure à la pente réglementaire.

Question : Combien coûte le lattage du toit ?

Le type de lattage dépend du type de tuiles.

Le type de lattage dépend du type de tuiles.

Si des tuiles en terre cuite ou en béton sont utilisées, un lattage porteur et un contre-lattage sont toujours utilisés. Toit couverture tuile. L’espacement des lattes (et donc la consommation de matériel) varie toujours un peu en fonction du type de tuiles utilisées – c’est pourquoi il y a toujours de légères différences de coûts.

Pour le lattage porteur, les coûts se situent dans la plupart des cas, pour une maison individuelle typique, dans une fourchette de 7 EUR par m² à 10 EUR par m², pour le contre-lattage, il faut compter en général entre 2,50 EUR par m² et 4 EUR par m².

  Assainissement d'un toit en amiante : à quels coûts faut-il s'attendre ?

Il s’agit toutefois de frais purement liés à la pose d’un lattage sur les chevrons. Si une ancienne toiture est refaite, il faut éventuellement ajouter les frais de démolition de l’ancien lattage. Dans certains cas, il est possible de réutiliser d’anciens lattages, mais en règle générale, il faut au moins adapter le lattage : Toit couverture zinc. Les coûts dépendent alors de la complexité des travaux.

Question : Quelle est l’influence du type de toit et de la géométrie du toit sur les coûts de la couverture du toit ?

Pour une même surface au sol, la taille de la surface du toit varie en fonction du type de toit et de son inclinaison.

Un toit à une pente, par exemple, a une surface inférieure d’environ un tiers à celle d’un toit à deux pentes classique – et entraîne donc environ un tiers de coûts en moins lors de la pose du toit. En revanche, un toit en croupe a – selon la longueur de la croupe – souvent jusqu’à 1,5 fois la surface d’un toit à deux pans, et la couverture coûte donc plus cher (plus de matériel et plus de travail).

La pente du toit joue également un rôle dans la surface – pour un toit avec une pente de 45°, la surface du toit représente déjà 1,4 fois la surface du plan. Si le toit est encore plus incliné, la taille de la surface du toit augmente. Inversement, si la pente du toit est plus faible, la surface diminue également.

Les géométries de toit compliquées (surface de toit inclinée sur elle-même avec des coudes, des gouttières, des noues, des lucarnes) augmentent considérablement la charge de travail totale. Cela peut avoir un impact significatif sur les coûts : dans le cas d’une géométrie de toit compliquée, il faut en tout cas s’attendre à des coûts nettement plus élevés, en fonction de la complexité de la géométrie de toit dans le détail.

Question : Quel est le prix des différents matériaux de couverture ?

Cela dépend non seulement du matériau lui-même, mais aussi de la finition. Vous trouverez dans le tableau ci-dessous un aperçu approximatif des fourchettes de prix :

Il ne s’agit toutefois que de prix indicatifs – dans certains cas, les coûts peuvent tout à fait se situer en dehors des catégories de prix indiquées.

Étiqueté dans :

, ,