Les caves humides ne doivent pas être prises à la légère, mais doivent être traitées le plus rapidement possible. L’article explique en détail ce à quoi il faut faire attention et quels coûts peuvent vous incomber lors de l’assèchement.

Question : A quoi faut-il faire attention en cas d’humidité dans la cave ?

Tout d’abord, il est absolument essentiel de faire déterminer de manière fondamentale la cause de l’humidité par un spécialiste (par exemple un expert en construction).

Il s’agit avant tout de déterminer si les murs de la cave sont étanches vers l’extérieur. Si de l’eau pénètre dans la cave depuis l’extérieur, elle sera toujours mouillée, quels que soient les efforts déployés pour l’assécher.

De tels assainissements et étanchéités peuvent être extrêmement coûteux – mais si on ne les réalise pas, on risque à long terme d’endommager gravement l’ensemble de la structure du bâtiment. Cela peut même conduire à la démolition.

Question : Combien coûte l’assèchement de la cave ?

Pour réparer des dégâts importants, il faut compter jusqu’à 1000€ par mètre.

La réparation de dommages importants peut coûter jusqu’à 1000€ par mètre.

Il est impossible de le dire, car les causes de l’humidité et l’ampleur des dégâts peuvent varier considérablement d’une cave à l’autre.

S’il faut étanchéifier, vous pouvez en tout cas compter sur des coûts de 350 EUR par m², dans de nombreux cas, cela peut même être nettement plus. Les travaux d’étanchéité de l’extérieur peuvent être particulièrement onéreux en raison des travaux de terrassement nécessaires : il faut compter entre 500 EUR et 1.000 EUR par mètre de longueur de mur de cave.

  Son propre jacuzzi : quels sont les coûts à prendre en compte ?

D’autres mesures d’étanchéité peuvent également être nécessaires : par exemple un scellement du béton dans le joint entre le mur et le sol ou une barrière horizontale qui doit être installée lorsque l’humidité du sol remonte à l’intérieur du mur. C’est particulièrement fréquent dans les maisons construites avant 1960, où l’on n’a souvent pas installé de barrière horizontale du tout.

Si les causes ne sont pas si graves, des isolations ciblées ou simplement le chauffage à sec de la cave peuvent souvent aider. Si des mesures d’assèchement artificielles sont prises (par exemple des appareils d’assèchement ou des carottes d’assèchement), les coûts peuvent à nouveau être très élevés.

Un exemple de coût dans la pratique :

Une cave avec des murs non étanches doit être asséchée. La cave a une superficie de 70 m², l’étanchéité se fait de l’extérieur et une barrière horizontale est également installée. Les coûts sont les suivants :

Il ne s’agit bien sûr que d’un exemple de coûts pour une maison donnée et pour certaines causes de dommages. Pour d’autres maisons, les coûts peuvent être nettement différents.

Notre exemple de coûts montre toutefois clairement les coûts énormes que peut engendrer un assèchement lorsque les murs de la cave ne sont pas étanches.

Question : De quels facteurs dépendent les coûts totaux de l’assèchement de la cave ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, le facteur le plus important est la cause de l’humidité dans la cave. Si elle provient de murs extérieurs non étanches, cela coûtera très cher dans la plupart des cas. Pour d’autres causes, les coûts restent toutefois limités.

  Assèchement des constructions : quels sont les coûts ?

D’autres facteurs sont à prendre en compte :

  • l’étendue de l’humidité dans la cave
  • l’emplacement des endroits humides
  • si des appareils de séchage ou d’autres technologies d’assèchement sont utilisés
  • si un assainissement des murs ou du sol est également nécessaire par la suite

Question : Combien coûte l’utilisation d’appareils de séchage dans les caves ?

Si des appareils spéciaux sont utilisés pour l’assèchement, les coûts augmentent.

Si des appareils spéciaux sont utilisés pour le séchage, les coûts augmentent.

La taille de la cave est bien sûr un facteur essentiel. On peut louer des déshumidificateurs de chantier à partir de 10 à 20 euros par jour, mais il faut généralement respecter des durées de location minimales. Il ne faut pas sous-estimer les frais d’électricité pour les appareils – ils peuvent être considérables. Il est préférable d’utiliser des sèche-linge à condensation à faible consommation d’énergie, dans la mesure du possible.

Si l’assèchement des murs est effectué par un professionnel, le prix dépend de la technologie utilisée. La décision n’est souvent prise qu’après une expertise sur place, il est donc difficile de donner des prix à l’avance et de manière globale.

Les coûts sont particulièrement élevés lorsque l’assèchement doit être accompagné d’une lutte contre les moisissures. L’élimination des moisissures est complexe et coûteuse – il est donc préférable de faire assécher ses murs le plus tôt possible afin d’éviter ces coûts.

Question : Comment peut-on réduire au maximum les frais d’assèchement ?

Le point le plus important est de réagir le plus tôt possible. Si l’on découvre des signes d’humidité dans la cave, des odeurs de moisi ou des taches humides sur les murs ou le plafond, il faut absolument se mettre à la recherche de la cause.

  Géothermie : quels sont les coûts mensuels à prévoir ?

Il est toujours judicieux de faire appel à un expert en bâtiment pour une expertise. En tant que spécialiste, il peut déterminer avec précision l’origine de l’humidité. L’expertise coûte en général environ 250 EUR, parfois un peu plus, mais c’est de l’argent bien investi.

Si l’on se contente d’étanchéifier sans réfléchir, on passe souvent à côté de la cause réelle et on ne fait que gaspiller de l’argent. Il en va de même si l’on installe des appareils de séchage sur la base de simples soupçons. L’expert peut proposer des mesures judicieuses et, la plupart du temps, en estimer le coût dans une certaine mesure. Dans de nombreux cas, il est possible de remédier à la situation avec peu de moyens, surtout si l’on réagit suffisamment tôt.

Étiqueté dans :

, ,