Limiter les pertes d’énergie dans une maison est une bonne idée économique – et c’est aussi une obligation légale. Isolation plafond cave. Cela vaut également pour l’isolation du plafond de la cave. L’article explique en détail quels sont les coûts liés à l’isolation du plafond de la cave.

Question : l’isolation du plafond de la cave est-elle une mesure qui vaut la peine pour le propriétaire de la maison ?

Oui, dans tous les cas. Indépendamment de l’obligation légale d’isoler prévue par l’EnEV, qui prescrit d’ailleurs une valeur maximale de transmission thermique de 0,30 W/m²K, l’isolation du plafond de la cave présente également des avantages financiers réels.

Il faut garder à l’esprit qu’un sous-sol non isolé « aspire » littéralement toute quantité d’énergie de chauffage du rez-de-chaussée, les pertes d’énergie qui en résultent et qui doivent être compensées par un surcroît de chauffage sont tout à fait considérables et peuvent dans de nombreux cas entraîner des coûts de plusieurs centaines d’euros par an.

Pour respecter les exigences de l’EnEV, il faut donc isoler correctement, ce qui permet d’éliminer presque entièrement ces pertes d’énergie. On économise donc de l’argent sur les frais de chauffage.

Si la cave est chauffée en permanence, l’isolation du plafond dans la cave n’est bien sûr pas nécessaire – et pas non plus obligatoire. Dans ce cas, il faut limiter les pertes de chaleur vers le sol en isolant le sol de la cave de manière à éviter les pertes de chaleur vers le sol. Du point de vue des coûts, cette mesure est généralement nettement plus coûteuse que l’isolation du plafond d’une cave non chauffée.

  Cuve blanche : voici les coûts à prendre en compte

Question : Quels peuvent être les coûts de l’isolation du plafond de la cave ?

Les coûts dépendent toujours un peu des conditions existantes et des méthodes utilisées.

Si vous faites appel à un professionnel, vous obtiendrez dans la grande majorité des cas des coûts de l’ordre de 50 EUR par m² à 75 EUR par m².

Dans certains cas, notamment lorsqu’une remise en état du plafond est également nécessaire, ces coûts peuvent être plus élevés. Il en va de même si des matériaux d’isolation de meilleure qualité sont utilisés (même valeur d’isolation pour une épaisseur d’isolation moindre).

Si la structure du plafond permet une isolation par soufflage d’une épaisseur suffisante, les coûts peuvent également être nettement inférieurs – dans ce cas, vous devez compter avec des coûts de l’ordre de 15 EUR par m² à 25 EUR par m².

Les bricoleurs expérimentés peuvent également isoler eux-mêmes le plafond de leur cave.

En renonçant à faire appel à un spécialiste et en réalisant soi-même l’isolation, on peut économiser beaucoup d’argent. Dans de nombreux cas, en particulier pour les plafonds droits avec un petit nombre de canalisations qui y passent, cela ne pose généralement pas de problème.

Pour environ 30 EUR par m² à 40 EUR par m², vous pouvez déjà obtenir des panneaux isolants en laine minérale de très haute qualité, qui se posent parfaitement grâce à des systèmes de rainures et de languettes. Les isolants en polystyrène peuvent être légèrement moins chers, en fonction de l’épaisseur requise. Dans la plupart des cas, vous devrez toutefois choisir des épaisseurs d’isolation élevées (plus de 100 mm) pour satisfaire aux exigences de l’EnEV.

  Climatisation pour la maison : quels coûts faut-il calculer ?

Un petit exemple de coût dans la pratique :

Nous voulons faire isoler par un spécialiste le plafond de notre cave, sur lequel passent de nombreux tuyaux et conduites. Pour cette raison, une isolation par mousse en spray sera réalisée. Le plafond de notre cave a une superficie de 72 m².

Il s’agit d’un exemple de coût unique, qui ne s’applique qu’à une seule maison et à un mode d’exécution particulier. Les coûts peuvent être très différents dans d’autres cas.

Notre exemple de coûts montre déjà que la mesure doit effectivement permettre d’économiser plusieurs centaines d’euros de frais de chauffage par an pour que la mesure soit rentable. En règle générale, c’est pourtant le cas.

Question : de quels facteurs dépendent les coûts de l’isolation du plafond de la cave dans la pratique ?

Il faut bien sûr prendre en compte un certain nombre de facteurs :

  • la taille du plafond de la cave
  • la méthode utilisée (isolation en mousse pulvérisée, isolation par plaques, etc.)
  • si la construction du plafond permet une isolation par soufflage
  • si des travaux de réparation du plafond doivent être effectués au préalable
  • si l’on fait appel à un professionnel ou si l’on pose soi-même l’isolation

Au préalable, il est souvent utile de demander à un conseiller en énergie d’effectuer un calcul de rentabilité de la mesure. On obtient ainsi des points de repère solides pour savoir quand l’isolation du plafond de la cave sera amortie – et quelle épaisseur d’isolation est nécessaire dans chaque cas.

  Revêtement de façade : quels coûts faut-il prévoir ?

Question : ne peut-on pas tout simplement isoler par le haut ?

Le plafond de la cave peut aussi être isolé par le haut.

Le plafond de la cave peut également être isolé par le haut.

En principe, c’est bien sûr possible – mais cela n’a évidemment de sens que si l’on est en train de rénover tout son plancher au rez-de-chaussée.

En règle générale, il faudra également prévoir des coûts nettement plus élevés pour une isolation par le haut et une reconstruction complète du plancher – dans la pratique, cela se situe dans la plupart des cas entre 70 EUR par m² et 160 EUR par m² . Mais cela peut être rentable si l’on peut déduire les « coûts de toute façon » engendrés par la rénovation du sol – le coût supplémentaire restant pour l’isolation, qui doit ensuite être amorti par les frais de chauffage, est alors nettement plus faible.

Étiqueté dans :

, ,