Les frais d’exploitation d’une maison individuelle représentent une charge considérable, souvent sous-estimée. L’article explique en détail à quels frais d’exploitation vous devez vous attendre pour une maison individuelle typique et ce qui fait partie des frais d’exploitation.

Question : Qu’est-ce qui fait partie des frais d’exploitation et pourquoi est-il important de toujours les garder à l’esprit ?

Dans une maison individuelle, les frais d’exploitation comprennent tous les frais de base et d’approvisionnement auxquels on ne peut pas échapper.

En font partie :

  • la taxe foncière
  • les frais de nettoyage des rues et d’enlèvement des ordures ménagères
  • les frais de ramonage
  • les frais d’assurances obligatoires (assurance bâtiment, assurance ménage, responsabilité civile)
  • les réserves pour l’entretien de la maison et les réparations
  • Frais de base pour le téléphone et l’internet

A cela s’ajoutent également des frais d’approvisionnement, mais qui dépendent généralement de la consommation :

  • Coût de l’électricité
  • Frais de chauffage
  • Frais de gaz (s’il y a un raccordement au gaz)
  • Frais d’eau et d’assainissement

Les coûts d’exploitation comprennent les coûts énergétiques et les coûts de l’eau et des eaux usées.

Les coûts d’exploitation comprennent les coûts énergétiques et les coûts de l’eau et des eaux usées.

La GEZ, que tous les ménages français doivent en principe payer, n’est cependant pas considérée comme un coût d’exploitation. D’une part, dans certains cas, la GEZ n’est pas obligatoire, d’autre part, il est possible d’en être exempté dans certaines circonstances. Cela dépend de l’occupant de l’immeuble – la GEZ ne fait donc pas partie des frais fixes d’un immeuble.

Il est toujours important de garder un œil sur les charges. Frais maison. Dans de nombreux cas, le montant des frais d’exploitation est sous-estimé, notamment leur montant mensuel. Cependant, les frais d’exploitation représentent une charge permanente qu’il faut payer et à laquelle on n’échappe pas : Frais maison de retraite. En tant que propriétaire, on peut donc pratiquement les déduire tout de suite de son revenu.

Cela a aussi une signification particulière lorsqu’il s’agit de financer la maison. Outre les mensualités, il faut également payer les frais d’exploitation – si l’on additionne les deux, on obtient souvent des montants qui apparaissent soudain comme une charge très lourde. Pour pouvoir planifier de manière prudente et prévoyante, il faut donc absolument connaître le montant de ses frais d’exploitation.

Celui qui a une vue d’ensemble de ses frais d’exploitation peut également mieux évaluer quelles mesures de réduction des coûts sont encore valables – cela concerne aussi bien les mesures d’isolation que les dispositifs d’économie d’électricité ou de consommation d’eau. En effet, tout ce qui est proposé sur le marché n’est pas forcément rentable.

Question : Quels sont les coûts d’exploitation d’une maison individuelle en général ?

Il faut compter au moins 400€ de frais de fonctionnement par mois.

  Installation solaire - quels coûts faut-il calculer ?

Il faut compter au moins 400€ de frais de fonctionnement par mois.

Il est bien sûr difficile de le dire de manière générale – chaque maison est différente de par sa taille, sa situation et son équipement.

Mais en général, il faut compter au moins 400 EUR à 600 EUR par mois de frais de fonctionnement pour une maison individuelle typique.

On commet souvent l’erreur d’utiliser les charges d’un appartement en location ou en copropriété comme base d’estimation. Or, même à taille comparable, une maison individuelle génère toujours des frais nettement plus élevés qu’un appartement.

Pour une maison individuelle, cela représente au moins 4.800 EUR à 7.200 EUR de frais d’exploitation par an – un montant non négligeable.

Il ne s’agit toutefois que d’un montant minimum avec lequel il faut compter dans la plupart des cas : Frais maison de retraite deductible des impots. Selon la maison, les frais peuvent facilement être deux à trois fois plus élevés.

Un petit exemple de coûts tirés de la pratique :

Nous avons dressé la liste des coûts d’exploitation d’une petite maison individuelle typique : Frais maison de retraite impots. Pour une meilleure vue d’ensemble, nous avons indiqué les frais sous forme de coûts mensuels : (Frais maison de retraite qui paie). La maison est située à la campagne, dans une petite ville.

Il est tout à fait normal que les frais courants atteignent 7000 € par an.

Il s’agit bien sûr d’un exemple de coût unique pour une petite maison individuelle typique située dans une petite ville.

Selon la région, la taille de la maison et d’autres conditions, les coûts d’exploitation peuvent bien sûr varier considérablement pour d’autres maisons. Frais maison neuve. Dans notre exemple de coûts, il s’agit en outre d’une maison assez efficace sur le plan énergétique et relativement jeune – sinon, les réserves pour l’entretien et les réparations devraient en tout cas être fixées à un niveau nettement plus élevé.

Question : De quoi dépend le montant total des frais d’exploitation d’une maison individuelle ?

Il faut ici prendre en compte toute une série de facteurs qui peuvent avoir un impact parfois considérable sur les frais d’exploitation d’une maison individuelle :

  • la situation de la maison (plus précisément l’emplacement)
  • la valeur unitaire
  • la taille de la maison
  • l’âge, l’état technique et l’équipement de la maison
  • le type d’installation de chauffage et son efficacité
  • le nombre d’habitants dans l’immeuble
  • les assurances choisies (en ce qui concerne l’étendue de la couverture et la tarification de l’assureur)

Ce sont du moins les facteurs les plus essentiels à prendre en compte lorsqu’on essaie d’estimer les coûts de fonctionnement d’une maison.

Dans certains cas, des circonstances particulières peuvent entraîner des dépenses supplémentaires (Frais maison par mois). Dans le cas d’une maison passive, par exemple, on économise certes beaucoup d’énergie en raison de la haute efficacité énergétique, mais d’un autre côté, les solutions high-tech utilisées entraînent souvent des frais d’entretien et de réparation très élevés dès la nouvelle maison, ce que beaucoup ne prennent souvent pas assez en compte. Frais maison restaurant. Ces coûts augmentent considérablement avec l’âge de la maison.

Question : Pourquoi l’emplacement de la maison joue-t-il un rôle dans les frais d’exploitation ?

L’emplacement de la maison joue également un rôle

L’emplacement de la maison joue également un rôle

Toute une série de coûts dépendent très largement de la commune dans laquelle se trouve une maison.

Cela concerne déjà l’impôt foncier, où chaque commune utilise son propre taux de prélèvement pour l’impôt foncier. La valeur unitaire de la maison est multipliée par le taux de prélèvement de la commune – le résultat est alors la taxe foncière.

  Plexiglas : quels sont les coûts à prévoir ?

Il ne faut pas sous-estimer l’effet du taux de prélèvement : Dans les agglomérations, l’impôt foncier est souvent nettement plus élevé. L’impôt foncier à Paris peut facilement être deux fois plus élevé que dans une petite commune de Bavière, par exemple.

Mais les frais de nettoyage des rues, les taxes sur les ordures ménagères et les taxes sur les eaux usées varient également d’une commune à l’autre. Pour les syndicats d’assainissement, les coûts des conduites augmentent bien sûr énormément lorsqu’il est nécessaire de construire de longues conduites entre quelques maisons dispersées, qui doivent non seulement être construites, mais aussi entretenues et réparées : Frais maison secondaire. Ces coûts plus élevés sont ensuite répercutés sur les ménages, qui doivent souvent payer des taxes d’assainissement nettement plus élevées que les propriétaires de maisons situées dans des zones densément construites. Frais maison val d’hydra. De plus, les différences entre les Länder entrent souvent en ligne de compte.

Question : C’est pourquoi la valeur unitaire joue aussi un rôle – à cause du montant de la taxe foncière ?

Exactement : (Frais notaire achat maison secondaire). Après tout, la valeur unitaire et le taux de prélèvement sont multipliés l’un par l’autre – une maison avec une valeur unitaire deux fois plus élevée coûte donc deux fois plus de taxe foncière.

Question : comment la valeur unitaire est-elle déterminée ?

La procédure de calcul de la valeur unitaire est compliquée. Pour simplifier, la valeur de la maison est ramenée à l’année 1964 – c’est alors la valeur unitaire.

Dans les nouveaux Länder, on utilise l’année 1935 pour le calcul de la valeur unitaire, ce qui permet de compenser les différences entre la République fédérale et l’ancienne RDA.

Question : L’âge de la maison entraîne certes une baisse de la valeur et donc de la taxe foncière, mais les coûts augmentent d’un autre côté, n’est-ce pas ?

Plus la maison est ancienne, plus les coûts sont élevés.

Plus la maison est ancienne, plus les coûts sont élevés

Exactement. Il est possible que la taxe foncière soit moins élevée, mais d’autres frais peuvent être nettement plus importants.

Une maison plus ancienne nécessite davantage de réparations et d’entretien, et devra un jour être modernisée sur le plan technique. Ces coûts peuvent être très élevés et doivent être compensés par des réserves mensuelles nettement plus importantes (ou, le cas échéant, par le remboursement d’un crédit de rénovation).

Les frais d’exploitation d’une maison ancienne peuvent donc augmenter considérablement en raison de ces frais d’entretien élevés. C’est justement lors de l’achat d’une maison qu’il faut absolument en tenir compte.

De plus, dans les vieilles maisons, l’installation de chauffage est généralement moins efficace et moins économe en énergie, et la protection thermique (isolation) n’est généralement pas très bonne. Frais notaire maison secondaire. Les frais de chauffage risquent donc d’augmenter considérablement.

Question : Dans quelle mesure les coûts de chauffage peuvent-ils varier d’une maison à l’autre ?

Il existe une énorme marge dans ce domaine – ce n’est pas pour rien que l’isolation et un système de chauffage efficace sont considérés comme si importants aujourd’hui.

Dans notre exemple, nous sommes à un peu plus de 5 euros par m² et par an pour les frais de chauffage. Mais dans les maisons plus anciennes avec une installation de chauffage obsolète et une isolation quasi inexistante, les coûts peuvent facilement être trois fois plus élevés.

Pour une maison de la taille de celle que nous avons prise en exemple, la différence peut atteindre 140 euros par mois ou 1 680 euros par an pour les seuls frais de chauffage.

Si la maison a en même temps des fenêtres mal étanches ou très vieilles, les frais de chauffage peuvent être encore plus élevés. Cela vaut également pour les bâtiments non isolés et, a fortiori, pour les bâtiments très anciens (par exemple, les maisons classées monuments historiques).

  Faire retapisser son canapé : à quels coûts faut-il s'attendre ?

Question : la consommation d’électricité peut-elle également être plus élevée que dans l’exemple ci-dessus ?

Celui qui économise de l’électricité paie nettement moins de frais d’exploitation.

Qui économise l’électricité paie nettement moins de frais d’exploitation

Oui, c’est même probable : Frais notaire vente maison secondaire. Dans notre exemple de maison, il y a des gens très économes qui ne sont manifestement pas non plus beaucoup chez eux.

Dans un ménage de 4 ou 5 personnes, une consommation d’électricité de 6.000 kWh par an est tout à fait possible – cela entraînerait alors des frais d’électricité d’environ 130 EUR par mois – donc nettement plus que dans notre exemple de coûts. Là, il ne s’agit que de 80 EUR par mois.

Question : Revenons aux maisons anciennes : de telles maisons sont souvent beaucoup moins chères à l’achat qu’une nouvelle construction – est-ce que les coûts d’exploitation plus élevés s’annulent ?

Il faut bien sûr toujours considérer cela au cas par cas. L’état de conservation technique et le besoin de réparation jouent bien sûr toujours un rôle important dans l’évaluation.

Si l’on est prêt à investir un peu d’argent, il est souvent possible de compenser les frais de chauffage plus élevés par de petits investissements. Le remplacement de la chaudière est certainement réalisable pour moins de 10.000 EUR, de même que le remplacement des fenêtres ne représente qu’un coût de quelques centaines d’euros par fenêtre, si l’on fait attention aux coûts et si l’on exploite au maximum les subventions possibles.

Si l’état énergétique de la maison s’en trouve fortement amélioré, les coûts sont souvent déjà amortis en quelques années.

Il en va toutefois autrement des réparations : Dans ce cas, les coûts peuvent parfois être énormes – qu’il s’agisse de la cave non étanche qui cause des problèmes d’humidité et de moisissure dans la maison ou du toit à rénover.

Les maisons de plus de 30 ans ont généralement besoin d’être rénovées : Frais revente maison secondaire. Il existe une règle générale concernant les coûts de rénovation : les maisons des années 70 et 80 coûtent généralement entre 20 % et 30 % du prix d’achat, les maisons des années 50 et 60 jusqu’à 50 % du prix d’achat. Frais succession maison secondaire. Il ne s’agit toutefois que d’indications très approximatives – si la maison a besoin de réparations spéciales, cela peut rapidement devenir encore plus cher – parfois, les maisons sont également bien entretenues et les frais sont moindres.

Si vous prenez en compte ces coûts dès le départ et que vous les financez en même temps que le prix d’achat, cela a généralement moins d’impact sur les coûts d’exploitation. Mais si vous commencez plus tard à rénover et à réparer, vous devez vous attendre à des charges mensuelles supplémentaires parfois élevées. Les frais d’exploitation, y compris les dépenses de réparation, dépassent alors souvent rapidement 1.000 EUR par mois.

Étiqueté dans :

, ,