La construction de bungalows est redevenue nettement plus fréquente ces dernières années – de plus en plus de maîtres d’ouvrage apprécient les avantages de ce type de maison. Construction toit plat. L’article révèle quels prix il faut compter pour la construction d’un bungalow et quelles différences de prix peuvent exister.

Question : Qu’est-ce qui caractérise un bungalow comme forme de maison ?

Ce qui caractérise un bungalow, c’est que toutes les parties de la maison se trouvent sur un seul niveau et que toutes les pièces sont côte à côte.

C’est là que réside l’avantage essentiel de ce type de construction – un bungalow offre dès le départ un accès sans barrière à la maison et à toutes les pièces – ce qui évite plus tard des transformations pénibles et coûteuses lorsque l’on vieillit.

La répartition des pièces et la forme de la maison peuvent être totalement différentes – on trouve souvent des constructions en angle ou en U. En ce qui concerne les formes de toit, tout est possible pour les bungalows. Selon le type de construction, les bungalows se distinguent souvent nettement les uns des autres par leurs coûts de construction.

Question : Quel est le prix d’un bungalow – et quel est son coût par rapport aux autres types de maisons ?

Il est évidemment difficile de donner un prix pour une maison construite selon des idées individuelles. On peut tout au plus se baser sur des valeurs moyennes – mais dans certains cas, le prix réel de la construction peut facilement varier de 100 % ou plus.

Selon l’équipement, les prix des bungalows peuvent être nettement supérieurs à la moyenne.

Pour un équipement moyen sans extras particuliers, on peut estimer le prix d’un bungalow au mètre carré entre 1.150 EUR par m² et 1.600 EUR par m² de surface habitable comme valeur de référence approximative.

C’est un peu plus cher que pour les maisons individuelles d’un autre type de construction – là, les prix au mètre carré sont légèrement inférieurs aux valeurs moyennes. Mais comme nous l’avons dit, il ne s’agit que de valeurs moyennes – cela ne dit pratiquement rien sur le prix réel de la construction.

En outre, il faut également prendre en compte les frais annexes à la construction, qui peuvent également être très élevés.

Un exemple de prix tiré de la pratique :

On a construit un bungalow en dur d’une taille de 74 m² en plan carré.

Si l’on regarde cet exemple, le prix au mètre carré est d’environ 1.770 EUR. Nous nous situons donc un peu au-dessus de la moyenne des prix – mais l’équipement de haut niveau justifie en tout cas ce prix.

  Pop Up House : quels sont les coûts ?

Bien sûr, il ne s’agit que d’un exemple – pour une autre maison, les coûts pourraient être deux fois plus élevés pour une construction similaire,

Question : De quels facteurs de coûts le prix d’un bungalow dépend-il réellement ?

Lors de la construction d’une maison, de nombreux facteurs influent sur le prix. Mais pour les bungalows en particulier, les facteurs suivants sont décisifs pour le prix :

  • la forme prévue de la maison
  • la forme de toit choisie
  • un éventuel sous-sol
  • le standard énergétique souhaité
  • le chauffage choisi et bien sûr
  • l’équipement
  • l’emplacement de la maison

Question : Dans quelle mesure la forme du bungalow joue-t-elle un rôle ?

En règle générale, plus un plan est compliqué, plus il est cher à construire. Les raisons en sont très simples :

Plus le bungalow est de forme simple, moins il est cher.

Plus il y a d’angles dans la maçonnerie extérieure, plus il est également coûteux à construire. La consommation de matériaux est plus élevée et il faut plus de temps de travail. Cela renchérit le coût de la construction.

Contrairement aux plans carrés ou rectangulaires très simples, ce sont surtout les plans angulaires et les plans à angles multiples qui sont nettement plus chers.

Un plan en angle est souvent choisi pour pouvoir construire une terrasse protégée, certains maîtres d’ouvrage souhaitent également une forme en U, car elle permet souvent d’intégrer particulièrement bien un appartement indépendant. Dans certains cas, l’ensemble du bungalow est construit en forme de quadrilatère autour d’une cour intérieure fermée, appelée atrium. Les coûts d’un tel plan sont bien sûr nettement plus élevés.

Question : Est-ce que cela ne concerne que les coûts de construction ?

Non, étant donné que la surface totale des murs est plus grande, les coûts d’exploitation et d’entretien sont plus élevés en cas de plans compliqués :

  • la surface de mur plus importante dans le cas de plans angulaires entraîne des pertes de chaleur plus importantes et donc des coûts de chauffage plus élevés
  • les coûts de peinture ou de replâtrage de la façade sont plus élevés
  • sur les façades en briques, la rénovation des joints sera plus chère par la suite

Un plan compliqué a donc aussi un impact durable sur les coûts que la maison engendre.

  Combien coûtent les services d'un atelier de couture ?

Question : Quelles différences apparaissent dans la forme du toit ?

En principe, un toit plat est le plus avantageux en termes de coûts de construction. Mais dans la pratique, les toits plats nécessitent souvent beaucoup de travail en raison des mesures d’amélioration de l’étanchéité qui doivent être prises régulièrement. À long terme, les toits plats ne sont donc pas moins chers que les autres types de toitures.

Vous trouverez des prix approximatifs pour les frais de toiture dans le tableau ci-dessous :

Comme le montre le tableau, le toit à une pente est comparativement l’alternative la moins chère après le toit plat. Il y a des raisons à cela :

  • une panne centrale n’est pas nécessaire
  • la couche de poutres de noue, nécessaire pour d’autres formes de toit, peut être supprimée
  • le nombre de chevrons nécessaires est nettement inférieur

En outre, dans le cas d’un toit en appentis, si la pente est suffisante, il n’y a pas de problèmes d’étanchéité comme dans le cas d’un toit plat et la couverture du toit dure généralement des décennies sans nécessiter d’entretien.

Un toit à deux pans est nettement plus cher qu’un toit à une pente.

A cela s’ajoute un autre facteur déterminant les coûts : dans le cas d’un toit en appentis, la surface de toit créée est inférieure de 30 % à celle d’un toit à deux pans : cela signifie également 30 % de coûts en moins pour la couverture du toit en raison de la surface réduite.

Il est vrai que l’isolation doit souvent être conçue un peu plus haut – cet inconvénient est à nouveau proche de zéro par rapport au toit à deux pans en raison de la plus petite surface à isoler.

Dans de nombreux cas – mais pas tous -, le toit à une pente sera donc certainement la forme de toit la plus économique.

Question : Ensuite se pose la question du sous-sol ou de la dalle, n’est-ce pas ?

Exactement. C’est également un point décisif pour les coûts de construction. En principe, la cave est sur le papier l’alternative la plus chère. Mais ce n’est pas si simple quand on y regarde de plus près.

Tout d’abord, la différence de coût. Même dans notre exemple de maison, une cave aurait probablement coûté entre 25 000 et 30 000 euros. Avec un coût d’environ 8 500 EUR, la dalle de sol est bien sûr nettement moins chère.

D’autre part, la cave entraîne certes un surcoût de construction d’environ 20 % pour notre maison, mais elle permet aussi de disposer de 100 % de surface habitable et utilisable en plus, soit 74 m² supplémentaires.

  Gravier : quels sont les coûts à prévoir ?

C’est un point très important pour les bungalows, car il n’est généralement pas possible d’aménager les combles – une cave est donc la seule possibilité d’agrandir l’espace habitable en cas de besoin (sauf si l’on construit une extension, mais les coûts seraient alors encore beaucoup plus élevés).

De plus, il ne faut pas oublier que dans le cas d’un bungalow de plain-pied, toutes les pièces de service et les locaux techniques sont également de plain-pied sans cave et augmentent considérablement la surface au sol de la maison. Cela implique donc des coûts de construction plus élevés.

A titre d’exemple, si l’on intégrait 20 m² de local de service et de chaufferie au rez-de-chaussée, la surface habitable augmenterait. Dans notre exemple, cela représenterait 20 x 1.770 EUR = 35.400 EUR de frais de construction supplémentaires.

Dans notre exemple, la cave entière de 74 m² serait donc moins chère qu’une seule pièce de service et technique (par ex. chaufferie et salle de chaudière) de 20 m².

Lorsque l’on se décide pour ou contre une cave, il ne faut donc pas uniquement tenir compte des coûts supplémentaires liés à la construction de la cave. Souvent, cela en vaut la peine, même plus tard, au regard de la valeur de revente.

Question : C’est vrai, il faut absolument y réfléchir à deux fois. N’en est-il pas de même pour les normes énergétiques de la maison ?

Pas aussi drastiquement – mais là aussi, il faut bien réfléchir, c’est vrai.

Bien isoler et calfeutrer, c’est économiser de l’argent sur le chauffage.

Étiqueté dans :

, ,