Les toits à une pente sont très rentables à bien des égards et constituent en fait une version économique du toit : Toit pente. L’article explique en détail à quels coûts vous devez vous attendre pour un toit en appentis en général et quelles différences de coûts il peut y avoir ici.

Question : Comment est construit un toit en appentis et quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Un toit à une pente est un toit plat fortement incliné. Pente toit 35. L’inclinaison est généralement supérieure à 22° afin de pouvoir utiliser des tuiles traditionnelles sans devoir installer une sous-toiture étanche et de disposer d’une surface utile suffisante à l’étage supérieur (Pente toit 35 degré). Du point de vue de la sous-structure, un toit à une pente est une construction de toit très simple.

L’avantage évident du toit en appentis réside précisément dans sa construction, qui ne coûte généralement que peu et qui est également facile à réaliser. Pente toit 35 pour cent. Il n’est pas nécessaire de calculer les longueurs de l’arête, de la noue et du faîte – seule l’inclinaison du toit est définie comme point de départ de la construction. Toit faible pente bac acier. Par rapport à un toit à deux pans pour une maison de même taille, un toit à une pente nécessite en outre un bon tiers de couverture et d’isolation en moins – ce qui permet de réaliser des économies très importantes lors de la construction.

De plus, la hauteur du mur à l’avant du bâtiment permet d’installer des fenêtres ordinaires dans le mur au lieu de fenêtres de toit proportionnellement plus coûteuses. Toit faible pente tuile. Cela signifie non seulement plus de lumière dans l’espace sous le toit, mais aussi des coûts moindres.

  Entretien de la station de relevage : quels sont les coûts ?

Un autre point essentiel du toit à une pente est que la récupération de l’eau de pluie est très simplifiée, car il n’y a qu’un seul côté de gouttière : Toit faible pente zinc. Le rendement de la récupération de l’eau de pluie est néanmoins aussi élevé que pour les autres toits et peut même être augmenté en prolongeant la surface du toit au-delà de l’égout. Toit pente 1/12. Le toit à une pente est donc la forme de toit optimale pour l’utilisation de l’eau de pluie.

Un toit à une pente est idéal pour l’utilisation de l’énergie solaire.

Il en va de même pour l’utilisation de l’énergie solaire : aucun autre toit ne permet une utilisation aussi efficace des capteurs solaires que le toit à une pente (à condition que l’orientation soit appropriée). Toit pente 20. Si la seule surface du toit présente la bonne orientation, elle peut être entièrement équipée de capteurs solaires. Toit pente 35°. Le rendement électrique est alors élevé (et supérieur à celui des autres formes de toit).

L’un des inconvénients du toit en appentis est que les pièces supérieures peuvent se réchauffer fortement en été (Toit pente 40). C’est la raison pour laquelle une couche d’isolation plus épaisse que nécessaire est généralement installée sur le toit en appentis afin d’offrir une meilleure protection contre la chaleur : (Toit pente 45). Cela entraîne un léger surcoût au niveau du matériau d’isolation, qui est toutefois compensé par la consommation totale d’isolation.

Dans le cas d’un toit en appentis, l’étanchéité des bords à la jonction entre le mur et la surface du toit est plus coûteuse que dans le cas d’un toit à deux pans. Toit pente faible. Comme cette zone est très exposée aux intempéries, il faut absolument veiller à ce que l’étanchéité soit soignée (Toit pente inversée). Si celle-ci est réalisée de manière adéquate, il n’y a généralement pas de problèmes dans cette zone et l’entretien n’est pas plus important que pour les autres toitures.

Dans l’ensemble, le toit à une pente fait donc partie des formes de toit les moins coûteuses et son entretien n’est pas plus onéreux que celui d’autres toits (Toit pente minimum). Pour une maison d’habitation construite de manière très soucieuse des coûts, le toit à une pente est le premier choix.

  Vitrage de toit : quels sont les coûts à prévoir ?

Question : Combien coûte un toit à une pente ?

Il est évidemment impossible de répondre à cette question de manière générale – cela dépend de la taille du bâtiment et du type de toit.

Un petit exemple de coût tiré de la pratique :

Nous voulons faire construire un toit à une pente isolé sur notre bâtiment : Toit pente unique. Nous prévoyons une pente de toit de 25° et posons des tuiles plates sur le toit en appentis pour un meilleur écoulement de l’eau de couverture. Toiture faible pente 20°. La surface du toit est de 75 m².

Il ne s’agit bien sûr que d’un exemple de coût unique, valable pour une construction de toit bien précise. Toiture faible pente 5°. Les coûts peuvent varier considérablement pour d’autres toits dans des conditions différentes.

Notre exemple de coûts montre toutefois déjà clairement que l’isolation thermique représente toujours un facteur de coûts élevé qu’il ne faut pas sous-estimer.

Question : Où peut-on concrètement économiser sur la construction par rapport à un toit à deux pans ?

Avec un toit à une pente, plusieurs facteurs coûteux disparaissent.

Avec un toit en appentis, plusieurs facteurs coûteux disparaissent

Si l’on examine attentivement la construction d’un toit en appentis, on voit rapidement quels éléments (coûteux) sont supprimés :

Une panne centrale n’est pas nécessaire, ce qui permet d’économiser entre 60 et 80 EUR par mètre courant de panne centrale par rapport à un toit à deux pans.

La taille réduite de la surface du toit a bien sûr aussi un impact sur la construction : Il faut un tiers de chevrons en moins que pour un toit à deux pans sur un bâtiment de même taille.

Le calcul comparatif : si un toit à deux pans avait une surface de toit de 120 m², le toit à une pente n’en aurait que 90 m² (Toiture faible pente ardoise). Avec les 30 m² économisés, on a généralement économisé des coûts de 40 EUR par m² à 50 EUR par m² – dans notre cas, donc 1.400 EUR à 1.500 EUR .

  Nouvelle charpente : voici les coûts à prendre en compte

Les coûts de drainage du toit peuvent également être réduits de moitié par rapport à un toit à deux pans.

Si l’on ajoute à cela une réduction de 30 % des coûts de couverture du toit, la différence de coûts est tout de même considérable.

Question : Combien coûte la couverture d’un toit ?

Les coûts de montage et la consommation de matériaux dépendent toujours de la pente du toit – mais c’est la même chose pour toutes les couvertures. Toiture faible pente epdm. Vous trouverez ci-dessous quelques valeurs indicatives pour différentes couvertures sur un toit typique avec une inclinaison moyenne.

Comme nous l’avons dit, il ne s’agit que d’une indication approximative. Les coûts peuvent naturellement varier vers le haut ou vers le bas dans certains cas, en fonction de la pente du toit ou de l’exécution spéciale de la couverture.

Question : un toit en appentis est-il rentable pour une nouvelle construction ?

Tout à fait : Toiture faible pente tuile. Si vous souhaitez construire de manière rentable tout en utilisant des techniques écologiques telles que la récupération de l’eau de pluie et l’énergie solaire, le toit à une pente est la solution idéale. C’est la forme de toit la plus appropriée.

Étiqueté dans :

, ,