Avec le changement climatique, le nombre de tempêtes violentes augmente massivement en France également – il arrive même que des tornades se produisent : Arbre assurance maison. Les arbres sont souvent victimes de ces tempêtes, qui endommagent à leur tour les bâtiments et les véhicules. L’article traite des coûts liés à l’élimination des arbres endommagés après une tempête et de la question de savoir qui prend en charge ces coûts.

Question : A quels coûts faut-il s’attendre pour l’élimination d’un arbre après des dégâts dus à une tempête ?

Cela dépend bien sûr en grande partie de la taille de l’arbre et du type de dommage, mais aussi de l’endroit où se trouve l’arbre tombé pendant la tempête.

Précisons d’emblée que, selon la situation et les dommages subis, les frais d’élimination des arbres peuvent être considérables : Arbre assurance. L’abattage et l’élimination d’un arbre endommagé de taille moyenne peuvent déjà vous coûter entre 600 et 800 euros.

Mais la question de savoir qui prend en charge ces coûts est encore plus intéressante. Il convient de distinguer différentes situations :

  • L’arbre est tombé sur sa propre propriété et n’a rien endommagé.
  • L’arbre est seulement plié et n’est plus porteur, il doit donc être abattu car il représente un danger pour sa propre maison ou celle du voisin.
  • L’arbre a endommagé la maison voisine
  • L’arbre a endommagé un véhicule

En principe, c’est la nature du dommage qui détermine quelle assurance intervient – et si elle intervient.

Souvent, l’assurance ne couvre pas les dégâts dus à la tempête.

Si l’arbre est tombé sur son propre terrain et n’a rien endommagé, tout dépend si l’élimination de l’arbre est également incluse dans les dommages causés par la tempête dans l’assurance habitation. Ce n’est pas forcément le cas de toutes les assurances, mais il faut souvent l’inclure séparément par une clause supplémentaire. Assurance arbre dangereux. D’ailleurs, dans un tel cas, la plupart des assurances ne paient qu’à partir d’une tempête de force 8 (les données du service météorologique sont déterminantes).

  Raccordement à l'eau : quels sont les coûts à prévoir ?

Il en va de même si la tempête endommage la capacité de charge de l’arbre et que celui-ci doit être abattu. Les arbres ne sont en principe pas assurés, c’est pourquoi les assurances habitation ne prennent pas automatiquement en charge de tels frais. Le cas échéant, de tels dommages dus à la tempête peuvent être inclus, il convient alors de vérifier les conditions d’assurance. Mais dans ce cas aussi, la règle est la suivante : l’indemnisation n’est accordée qu’à partir d’un vent de force 8.

Si l’arbre a endommagé la maison du voisin, il y a deux possibilités : soit l’assurance du bâtiment du voisin prend en charge le dommage, soit la propre assurance responsabilité civile pour les propriétaires de maisons et de terrains. Assurance arbre jardin. Dans tous les cas, il est recommandé de souscrire une telle assurance.

Si l’arbre est tombé sur le terrain du voisin et n’a rien endommagé, l’assurance de l’immeuble n’interviendra probablement pas, même si la clause « arbre » est incluse, car dans la plupart des cas, ces clauses ne concernent que le propre terrain.

Si l’arbre a endommagé un véhicule, c’est l’assurance casco partielle ou complète du propriétaire du véhicule qui prend le relais, si un tel événement est inclus : Assurance arbre mort. Là encore, la condition préalable est souvent un vent de force 8, mais certaines assurances casco couvrent déjà des vents plus faibles.

En principe, il est donc toujours possible de s’assurer contre ces frais : Assurance arbre proche maison. Il convient toutefois de noter que les obligations de sécurité routière doivent impérativement être respectées dans ces cas, faute de quoi une participation aux dommages pourrait être demandée.

  Un traitement orthodontique est nécessaire : Combien cela coûte-t-il ?

Exemple de coûts

Suite à une tempête, un grand arbre est endommagé et sa stabilité est menacée. Un abattage est demandé et autorisé.

La prise en charge des frais a été refusée par l’assurance dans ce cas, car il n’y a pas eu de dommage, seul l’arbre a été endommagé. Assurance arbre tombe chez voisin. D’après le texte des conditions d’assurance, cela ne donnait pas encore droit à une prestation de l’assurance dans ce cas : (Assurance arbre tombe sur voiture). C’est également l’avis du tribunal compétent.

Question : qu’est-ce qui influence les frais d’élimination d’un arbre et la prise en charge des frais par une assurance ?

Ici, toute une série de choses entrent en ligne de compte :

Les coûts dépendent fortement de l’ampleur des dégâts.

Les coûts dépendent fortement de l’ampleur des dommages.

  • si l’arbre a été renversé ou simplement endommagé
  • si l’arbre est tombé sur sa propre propriété ou sur celle du voisin
  • si l’arbre a causé des dommages en tombant et à quel endroit (propre bâtiment, bâtiment voisin, véhicule, etc.)
  • si les propres obligations en matière de sécurité ont été suffisamment respectées
  • quelles sont les conditions d’assurance applicables
  • quelle est la hauteur de l’arbre
  • quelle est la circonférence du tronc
  • quelle quantité de matériau (bois cassé, déchets verts) doit être éliminée
  • quelle entreprise se chargera de l’élimination et quels sont les prix pratiqués par l’entreprise en question

Question : Que signifie « obligations de sécurité » ?

Chaque propriétaire foncier est en principe responsable des arbres se trouvant sur son terrain – et aussi de leur stabilité suffisante et de l’absence de danger qu’ils représentent.

  À quelles dépenses dois-je m'attendre pour mon premier logement ?

Pour cela, il suffit de procéder à un contrôle visuel régulier ; si l’on ne se sent pas en mesure d’évaluer la situation, on peut également demander à un expert en arbres de procéder à un contrôle. Assurance arbre tombé sur maison. Si l’arbre n’est plus suffisamment porteur ou présente un danger, il doit être abattu.

Vous pouvez lire ici quels sont les coûts liés à cette opération.

Si l’on ne remplit pas suffisamment son obligation d’assurer la sécurité et que l’arbre tombé cause des dommages, on peut, dans certaines circonstances, être tenu de participer au montant des dommages (négligence grave) ou même devoir assumer soi-même les dommages.

En raison des tempêtes de plus en plus fréquentes en France, qui peuvent rapidement atteindre la force d’un ouragan, il est impératif de respecter scrupuleusement les prescriptions correspondantes, de remplir scrupuleusement ses propres obligations en matière de sécurité routière et, si possible, de veiller à une couverture d’assurance suffisante dans tous les cas. Les arbres peuvent représenter un risque (de coûts) important.

Étiqueté dans :

, ,