Les pavés constituent un revêtement de sol attrayant et de grande qualité visuelle, qui est souvent aussi relativement bon marché. Les prix d’une surface pavée peuvent toutefois varier fortement – l’article vous explique à quels prix vous devez vous attendre et quand.

Question : Pourquoi les pavés peuvent-ils souvent avoir des prix si différents ?

Cela tient d’abord au pavage lui-même – il y a déjà d’énormes différences de prix (Pavés prix). Même lors de la pose des pavés, les coûts peuvent encore varier considérablement d’un projet à l’autre, en fonction de la manière dont les pavés sont posés.

Question : combien coûte la pose de pavés en général, dans quelle fourchette de coûts nous situons-nous ?

Pour le pavage, il faut compter au moins 100€ par m².

Pour le pavage, il faut compter au moins 100€ par m².

Comme nous l’avons dit, les coûts peuvent largement varier. Le coût total d’une surface pavée peut être d’environ 100 euros par m² mais aussi de 250 euros par m² ou plus.

Souvent, on ne voit que le prix des pavés, alors qu’en réalité, la majeure partie du coût total résulte des travaux annexes.

Un exemple de coût tiré de la pratique :

Nous voulons faire paver une allée de 40 m² en utilisant des pierres naturelles bon marché. Pavé prix au m2 dakar. Les travaux doivent être réalisés rapidement et sans délai, nous n’avons pas de souhaits particuliers ou coûteux.

Il ne s’agit bien sûr que d’un exemple de coût pour un cas particulier. Pavé prix m2 algérie. Pour d’autres surfaces ou simplement d’autres pierres choisies, les coûts peuvent aussi être nettement différents.

Notre exemple de coûts montre toutefois déjà très clairement que le prix des pavés ne représente que la moitié du prix total. Les travaux annexes sont tout aussi chers que nos pavés.

Dans notre exemple de coûts, l’entreprise chargée des travaux a travaillé assez rapidement et à un coût assez faible.

Question : De quoi dépendent essentiellement les coûts de pavage ?

Plusieurs facteurs entrent ici en ligne de compte :

  • le coût des pavés
  • le coût de l’excavation de la terre
  • les frais pour les fondations nécessaires dans chaque cas
  • le coût de la pose du pavage
  • de l’éventuel travail supplémentaire encore nécessaire.
  Fenêtres en PVC : quels sont les coûts à prévoir ?

Question : Quel peut être le prix des pavés ?

Les pavés ont des prix très différents selon la forme, la pierre et la taille.

Les pavés ont des prix très différents selon la forme, la pierre et la taille.

La fourchette de prix est très large. Elle va d’environ 10 EUR par m² à bien plus de 100 EUR par m², selon le type de pavés que vous utilisez.

Les pavés en béton sont les plus classiques et les moins chers. Selon le modèle, ils se situent dans une fourchette d’environ 10 euros par m² à environ 15 euros par m². Pavé prix m2 tunisie. Les modèles spéciaux peuvent coûter quelques euros de plus.

Les pavés écologiques en béton, appelés pavés drainants (à travers lesquels l’eau de surface peut s’infiltrer), sont encore un peu plus chers : dans la plupart des cas, il faut compter entre 15 EUR par m² et 25 EUR par m².

En revanche, les pierres naturelles sont moins chères (Pavé prix maroc). Leur prix varie de relativement bon marché à extrêmement cher. Les variétés les moins chères sont les pierres naturelles non traitées, qui sont assez courantes, comme les gneiss ou les granits.

Les variétés chères commencent à environ 50 EUR par m² . Il s’agit principalement de granits nobles, de porphyres ou de roches marbrées : Pavés prix au m2. La fourchette de prix s’étend jusqu’à environ 120 EUR par m², ce qui est rarement le cas.

Question : il s’agit effectivement d’une fourchette de prix assez large – de 10 EUR par m² à 120 EUR par m². Qu’en est-il du coût de l’excavation ?

Là aussi, il existe un potentiel de renchérissement, parfois très important, des coûts totaux.

Les travaux de terrassement sont toujours risqués en termes de prix, car des problèmes inattendus peuvent survenir et renchérir considérablement l’ensemble de l’entreprise.

Vu la profondeur nécessaire dans notre cas, il ne faut pas encore s’attendre à des problèmes de nappe phréatique, mais la nature du sol peut à elle seule renchérir considérablement les coûts.

Question : Dans quelle mesure la nature du sol joue-t-elle un rôle ici ?

Plus le sol est caillouteux, plus la préparation du sous-sol est difficile.

Plus le sol est caillouteux, plus la préparation du terrain est difficile.

Plus le sol est caillouteux, plus les travaux d’excavation sont difficiles et coûteux. Cela peut alors entraîner des coûts nettement plus élevés.

En principe, les entreprises chargées des travaux se basent dans ce cas sur ce que l’on appelle la classe de sol (Prix paves autobloquant). La classe de sol est également définie dans l’expertise du sol d’un terrain à bâtir et peut y être consultée.

En principe, les sols jusqu’à la classe de sol 4 ne posent pas de problème pour la plupart des excavations – à partir de la classe 5, cela devient plus cher : Prix paves exterieur. Dans les classes 6 et 7, il faut déjà compter le double ou le triple du coût de l’excavation du sol.

  Certificat de sécurité incendie : quels sont les coûts ?

Question : lors de la réalisation de l’infrastructure, existe-t-il également de tels risques de coûts difficilement calculables ?

Non, les coûts dépendent uniquement de la consommation de gravier et de gravillons, et de la profondeur de la couche de base.

Si une capacité portante élevée est nécessaire, le lit de pavés doit être réalisé plus profondément et compacté encore plus soigneusement – cela coûte plus de matériaux et plus de travail.

Les prix des pierres concassées et des gravillons restent toutefois dans une fourchette raisonnable :

Pour le gravier, il faut généralement compter 10 EUR par m³ – 15 EUR par m³, pour les gravillons, vous vous situez dans la plupart des cas entre 5 EUR par m³ – 10 EUR par m³ .

Si la profondeur du lit de pavés doit être réduite de moitié, cela ne représente donc qu’un surcoût d’environ 150 EUR pour le matériel, ce qui est peu par rapport au coût total.

Il ne reste donc que la charge de travail, qui augmente alors. En règle générale, vous pouvez compter entre 40 EUR par m² et 50 EUR par m² de surface pavée pour la fondation du pavage, ces coûts étant proportionnellement plus élevés pour une fondation plus profonde.

Il en va de même si vous souhaitez poser des pavés drainants. Dans ce cas, le soubassement doit être adapté en conséquence, ce qui renchérit également les coûts, mais généralement de manière minime.

Question : Qu’en est-il du coût de la pose ?

Si des motifs ou des formes sont posés, les coûts augmentent

Si des motifs ou des formes sont posés, le coût augmente

Dans notre exemple de coûts, les frais de pose se situaient à environ 25 EUR par m², ce qui représente un coût raisonnable. Prix pavés autobloquants brico depot. Cela n’est réalisable que si le pavage peut vraiment être posé rapidement et sans délai.

Des motifs spéciaux ou des efforts plus importants pour assembler des pavés de couleurs différentes de manière visuellement harmonieuse ne sont certainement pas réalisables à ce prix.

Certaines méthodes de pose sont d’emblée plus complexes que la pose classique en ligne droite – pour cela aussi, il faut généralement compter un prix plus élevé.

Le montant des frais de pose en cas de souhaits particuliers dépend essentiellement des travaux eux-mêmes et de la charge de travail calculée par l’entreprise exécutante.

Question : quels sont les travaux supplémentaires qui peuvent être nécessaires ?

Il s’agit d’une part de la pose des bordures, qui entraîne bien sûr également des dépenses qui doivent être payées.

D’autre part, de nombreuses communes imposent également des solutions de drainage pour les surfaces pavées d’une certaine taille. Prix pavés granit. L’installation de caniveaux de drainage et d’évacuations peut également nécessiter des travaux supplémentaires.

A cela s’ajoutent divers travaux annexes qui peuvent éventuellement être nécessaires sur certains chantiers.

Question : Comment peut-on économiser des coûts lors du pavage – en pavant soi-même ?

Les travaux de pavage ne sont pas aussi simples qu’on pourrait le croire à première vue, mais en théorie, cette possibilité existe de toute façon si l’on a un peu d’habileté et d’expérience.

  Toiture en verre : quels sont les coûts à prévoir ?

Si l’on regarde de plus près notre exemple de coûts ci-dessus, on se rend compte que cela en vaudrait tout à fait la peine :

La différence de prix montre que dans notre cas, le coût du bricolage a été divisé par deux .

Les frais de transport ne sont pas non plus à sous-estimer.

Le gravier et les gravillons peuvent être un peu plus chers s’ils sont livrés à des particuliers. Dans certains cas, vous aurez besoin d’une plaque vibrante, mais vous pouvez en louer une pour environ 60 EUR à 80 EUR par jour.

Pour un décaissement de 50 cm, vous pourrez dans la plupart des cas encore bien travailler à la main, si vous louez une mini-pelle, comptez à partir d’environ 120 EUR par jour.

Lors de la pose, il est toutefois préférable de faire appel à un spécialiste pour les motifs de pose compliqués ou les pavés marbrés de très grande qualité – même les méthodes de pose les plus simples avec des pavés en béton comportent souvent suffisamment d’embûches pour les non-initiés.

Question : Quel est le prix des pavés par rapport à d’autres types de revêtements ?

Malgré son coût potentiellement élevé, le pavage bon marché est un type de revêtement relativement peu coûteux.

Si l’on considère par exemple une entrée, même une entrée gravillonnée ou gravelée n’est que légèrement moins chère qu’un simple pavé en béton, pour autant qu’elle soit de bonne qualité, et même plus chère dans de nombreux cas pour des graviers décoratifs spéciaux.

L’asphaltage ou le bétonnage d’une allée est également généralement plus cher, les différences de prix sont même relativement importantes en raison de l’infrastructure plus complexe (l’asphalte nécessite souvent une infrastructure de 100 cm selon le type).

Contrairement au béton et à l’asphalte, il est possible d’utiliser des pavés drainants, ce qui permet d’économiser non seulement les frais de drainage de la surface, mais aussi les taxes d’assainissement à long terme.

Dans l’ensemble, le pavage est donc une bonne manière, plutôt avantageuse, d’occuper les espaces libres.

Étiqueté dans :

, ,