La plupart des travaux sur les façades et les toits nécessitent un échafaudage, même si l’on souhaite les réaliser soi-même : échafaudage prix. L’expert Biotour vous explique en détail quels sont les coûts à prendre en compte pour l’installation et la location d’un échafaudage, ainsi que les différences de coûts qui peuvent exister.

Question : La location d’un échafaudage en vaut-elle la peine – ou serait-il plus économique d’en acheter un soi-même ?

La location d’un échafaudage est rentable dans presque tous les cas dans le domaine privé – même pour des durées d’immobilisation plus longues.

Les coûts d’achat, de mise en place (certains échafaudages nécessitent une surveillance professionnelle) et de réception sont relativement élevés : Echafaudage prix discount. De plus, il faudrait veiller à acheter un échafaudage qui soit adapté à tous les travaux, ce qui n’est généralement possible qu’avec des échafaudages polyvalents coûteux. Ce que tout cela peut coûter est d’ailleurs décrit en détail ici.

Question : Combien coûte généralement la mise en place d’un échafaudage par une entreprise spécialisée ?

Les prix peuvent bien sûr varier : Echafaudage prix location. Mais en général, il faut compter entre 6 et 12 euros par m² d’échafaudage si celui-ci est loué pour 4 semaines. Si des extras sont ajoutés, le prix peut être un peu plus élevé.

Voici un exemple de coût tiré de la pratique :

La façade d’une maison doit être échafaudée avec un échafaudage de façade adapté aux travaux de crépissage : Echafaudage prix m2. La surface de la façade est de 120 m² (Echafaudage prix occasion). Après la durée d’immobilisation prévue de 4 semaines, l’échafaudage doit rester en place une semaine supplémentaire.

Il ne s’agit bien sûr que d’un exemple isolé : Echafaudage tarifs location. Dans d’autres cas, les coûts peuvent varier considérablement en fonction de circonstances particulières. Des différences de prix allant de 3 EUR par m² à 12 EUR par m², voire plus, sont tout à fait envisageables.

Question : Quels sont les facteurs de coûts qui jouent un rôle dans la location d’un échafaudage ?

Les prix des échafaudages dépendent des mètres carrés

Les prix des échafaudages sont calculés au mètre carré

En principe, le critère déterminant est bien sûr d’abord le nombre de mètres carrés, en fonction duquel les échafaudages sont calculés. Le calcul du nombre de mètres carrés est simple : en général, on mesure jusqu’à la hauteur de la gouttière pour obtenir la hauteur de l’échafaudage, la largeur correspondant à la largeur de la maison. Ce n’est qu’en cas de ponts (p : Location échafaudage prix belgique. ex. échafaudage sur le toit d’un garage) que le calcul est plus compliqué.

Mais de nombreux autres facteurs entrent en ligne de compte :

  • le type d’échafaudage
  • le type de travaux pour lesquels l’échafaudage est demandé
  • l’équipement supplémentaire nécessaire
  • la région dans laquelle on a besoin de l’échafaudage
  • la saison
  • l’éloignement du chantier de l’entreprise d’échafaudage
  • la durée de vie de l’échafaudage
  Gravier : quels sont les coûts à prévoir ?

La multiplicité des facteurs d’influence sur le prix

Question : Dans quelle mesure le type d’échafaudage joue-t-il un rôle dans le prix ?

Bien sûr, tout dépend du type d’échafaudage dont on a besoin. Un échafaudage de couvreur ou un échafaudage de protection de toit est une chose fondamentalement différente d’un échafaudage de travail et de protection pour des travaux de façade.

Chaque échafaudage a un poids différent, nécessite un montage différent et doit être sécurisé de manière différente.

Lorsqu’il faut travailler sur les trottoirs, il n’y a souvent que des échafaudages roulants qui doivent être démontés le soir et spécialement sécurisés. Cela crée bien sûr une toute autre situation en termes de coûts.

Question : Pourquoi le type de travaux joue-t-il aussi un rôle dans le prix ?

Les travaux à réaliser déterminent le type d’échafaudage nécessaire. Il s’agit ici de ce que l’on appelle les groupes d’échafaudages :

Un échafaudage pour un peintre doit pouvoir supporter moins de charge que celui d’un maçon.

Comme on peut le voir dans le tableau, la proportion de matériel est assez différente d’un travail à l’autre : cela signifie que la quantité de matériel stockée sur l’échafaudage varie en fonction du corps de métier qui y travaille.

Les travaux de peinture simples ne nécessitent guère plus qu’un pot de peinture, alors que le maçon a besoin de toute une quantité de briques et de mortier qu’il pose à côté de lui sur l’échafaudage. Ce sont à peu près les deux extrêmes dans les groupes d’échafaudages.

Plus il y a de matériaux à stocker, plus la capacité de charge des planches de l’échafaudage doit être élevée. Etant donné qu’une largeur de passage minimale de 20 cm est requise à côté du matériel stocké, les échafaudages de classes supérieures doivent être plus larges. Les échafaudages avec une capacité de charge plus élevée sur les planches doivent également être construits de manière plus stable afin de pouvoir supporter en toute sécurité les charges élevées sur les planches.

Question : C’est évident. L’équipement supplémentaire nécessaire dépend-il également de la nature des travaux ?

En partie, oui. Dans d’autres cas, la nature et l’emplacement du chantier rendent également certains équipements supplémentaires nécessaires.

Si, par exemple, un filet (sécurité anti-chute) est nécessaire, il faut compter avec des coûts supplémentaires à partir d’environ 2,50 EUR par mètre courant. Une protection contre les intempéries se situe également dans cette fourchette de prix pour les frais supplémentaires.

Question : Pourquoi la région et la saison jouent-elles un rôle dans le prix ?

Les différences régionales dans la construction d’échafaudages sont énormes. La principale différence se situe entre les agglomérations et les régions plutôt rurales.

  Plaques de silicate de calcium : quel prix faut-il compter ?

Dans les agglomérations, le coût d’un échafaudage peut souvent être 50 à 100 % plus élevé que dans les régions rurales isolées. Par exemple, si un échafaudage coûte 4 EUR par m² dans les régions rurales, vous pouvez souvent compter sur un coût de 7 EUR par m² à 8 EUR par m² pour le même échafaudage dans les zones urbaines.

Le prix dépend bien sûr des autres facteurs d’influence, mais la différence de prix est souvent aussi élevée. En revanche, à la campagne, il faut parfois compter avec le fait qu’une entreprise d’échafaudage peut avoir un trajet un peu plus long – dans ce cas, les différences de prix seraient à nouveau quelque peu relativisées.

En ce qui concerne la saison, c’est très simple : c’est presque toujours en été que les monteurs d’échafaudages ont le plus de travail – les prix sont donc parfois un peu plus élevés qu’à d’autres périodes de l’année.

Question : la distance de l’entreprise d’échafaudage joue un rôle en raison des frais d’approche et de départ, n’est-ce pas ?

Les frais de déplacement et d’installation sont également à prendre en compte.

Les frais de déplacement et d’installation sont également à prendre en compte.

Oui, tout à fait. La plupart des établissements calculent leurs frais de déplacement et d’enlèvement en fonction de la distance à parcourir.

Les coûts varient ici, mais chaque entreprise, avec des distances de livraison plus longues, a naturellement des coûts plus élevés en carburant et en temps qu’elle doit répercuter, surtout pour les échafaudages lourds.

C’est la raison pour laquelle il faut si possible toujours demander des offres dans la région ou, de préférence, dans un rayon proche.

Question : Qu’en est-il maintenant de la durée de vie – combien cela coûte-t-il si l’on a besoin d’un échafaudage plus longtemps ?

La durée de vie est en principe le facteur qui a le moins d’impact sur le coût total.

La plupart des entreprises d’échafaudage demandent un prix forfaitaire pour le montage, le démontage et 4 semaines de location d’échafaudage. Chez certains, il ne s’agit que de deux semaines.

Dans la plupart des cas, une semaine d’immobilisation supplémentaire ne coûte que 5 à 15 % du prix total en supplément, ce qui peut parfois être encore plus avantageux lorsqu’il s’agit de longues périodes. En règle générale, le temps d’immobilisation n’est donc guère important.

Question : Quels sont les frais supplémentaires qui peuvent s’appliquer ?

Parfois, il est nécessaire d’obtenir une autorisation pour monter un échafaudage.

Il est parfois nécessaire d’obtenir un permis pour monter un échafaudage.

Outre les frais de montage de l’échafaudage et les frais de location, il peut y avoir, dans certains cas, des frais liés aux autorisations nécessaires et aux mesures de sécurité routière. La construction d’un tunnel pour piétons ou la mise en place de mesures de sécurité particulières peuvent entraîner des coûts supplémentaires élevés. Les autorisations sont également souvent coûteuses.

  Rénover une vieille maison : Quels sont les coûts à prendre en compte ?

Si vous êtes bailleur, vous devez également penser aux éventuelles réductions de loyer auxquelles vous pouvez être confronté. Selon certaines décisions des tribunaux, on peut partir du principe qu’un locataire peut réduire son loyer de 5 % en raison de l’échafaudage, et même jusqu’à 15 % si l’échafaudage est recouvert de bâches. En tant que bailleur, il faut également compter avec de telles pertes de coûts supplémentaires.

Question : Comment peut-on économiser de l’argent lors de l’équipement ?

Si vous n’avez besoin de l’échafaudage que pour de petits travaux que vous effectuez vous-même, il vaut vraiment la peine de louer un petit échafaudage roulant avec une hauteur de travail adaptée.

De tels échafaudages roulants conviennent à de nombreux travaux et sont nettement moins chers à louer qu’un échafaudage de façade ordinaire.

Un exemple de coût tiré de la pratique :

Nous avons besoin d’un échafaudage roulant pour une hauteur de travail de 7 mètres. Une largeur d’échafaudage de 0,75 m est suffisante pour nos travaux dans l’exemple.

Cela montre qu’un échafaudage roulant (dans ce cas avec une surface d’appui de 2,85 x 0,75 m) est bien moins cher qu’un échafaudage de façade complet. Dans de nombreux cas, cela peut donc valoir la peine.

Sinon, il faut en tout cas demander plusieurs devis et comparer les prix.

Si les artisans apportent un échafaudage, on peut en général compter sur le fait que les prix pratiqués d’une entreprise à l’autre sont similaires et s’appuient sur les directives VOB pour la facturation. Dans la plupart des cas, les différences ne seront donc pas si importantes.

Conseils &amp ; astuces

Si votre maison est équipée d’échafaudages, vous devez impérativement en informer votre assurance immobilière, car le risque d’effraction est nettement plus élevé en raison de l’échafaudage. Si vous ne le signalez pas, cela peut entraîner des problèmes avec l’assureur en cas de cambriolage.

Étiqueté dans :

, ,