Ils sont presque considérés comme l’incarnation de la vermine : les cafards. Il ne faut pas sous-estimer le fait que les cafards peuvent parfois être très tenaces. Ces blattes peu appétissantes sont de véritables artistes de la survie et résistent à presque tout. Dans notre interview, nous discutons avec l’expert de Biotour des coûts à prévoir lors de la lutte contre une infestation de cafards par un professionnel.

Question : quel est le coût d’une lutte contre les cafards ?

Les coûts dépendent toujours de l’effort individuel, de la méthode de lutte choisie et bien sûr de l’intensité de l’infestation. Les coûts dépendent aussi fortement des conditions locales – plus les cafards ont de possibilités de se cacher, plus la lutte est en général coûteuse. Dans les bâtiments anciens, il faut presque toujours compter avec des coûts plus élevés que dans les nouvelles constructions.

L’intervention d’un exterminateur coûte en général entre 100 et 200 EUR, ce qui correspond également à un tarif horaire approximatif.

Souvent, l’exterminateur doit se déplacer plusieurs fois.

Dans la plupart des cas, une seule intervention ne suffit pas. Cafards infestation. Pour les cafards en particulier, plusieurs interventions sont presque toujours nécessaires, il faut constater l’infestation et son intensité, après les mesures de désinsectisation, un contrôle doit être effectué pour vérifier qu’il n’y a effectivement plus d’infestation.

  Isolation sur chevrons : quels sont les coûts ?

En ce qui concerne les coûts, la lutte contre une (petite) invasion de cafards se situe généralement entre 200 EUR et 400 EUR.

En cas de situation d’infestation difficile et de conditions locales problématiques, les coûts peuvent rapidement être encore plus élevés.

Voici d’abord un exemple de coût.

Exemple de coûts dans la pratique

Nous avons constaté une infestation de cafards dans notre cuisine et appelons l’exterminateur. Il vérifie l’ampleur de l’infestation, procède à une désinsectisation et confirme à la fin le succès de la lutte par une visite de contrôle. Il s’agit d’un bâtiment ancien.

Les coûts présentés ici se rapportent aux coûts de la lutte contre une infestation d’une intensité individuelle dans certaines conditions locales. Les coûts dans d’autres cas peuvent aussi être nettement différents.

Question : Dans quelle fourchette de prix se situent les coûts de la lutte contre les cafards ?

En général, on peut s’attendre à des coûts de l’ordre de 100 EUR à 200 EUR par intervention.

Le nombre d’interventions nécessaires peut varier d’un cas à l’autre. Il faut cependant toujours compter des coûts de 200 EUR à 400 EUR, même en cas de faible infestation et de conditions optimales de lutte.

Question : De quoi dépendent les coûts de la lutte contre les cafards ?

Le critère déterminant est ici :

  • l’intensité de l’infestation
  • les conditions de construction dans les lieux infestés (vieux bâtiment, possibilités de se cacher, etc.)
  • la méthode de lutte utilisée
  • le coût de la lutte
  • les prix pratiqués par l’exterminateur mandaté à cet effet
  Lutte contre les punaises de lit : quels sont les coûts ?

Un exterminateur peut généralement donner une estimation concrète des coûts de l’élimination de l’infestation après une visite détaillée sur place : (Infestation cafards maison). Des prix forfaitaires ou des informations sur les prix directement par téléphone sont plutôt à considérer comme peu sérieux.

Question : Peut-on lutter soi-même contre les cafards ?

Les cafards sont très résistants et doivent toujours être éliminés par un professionnel.

Les cafards sont très résistants et devraient toujours être éliminés par un professionnel.

On trouve certes des produits adéquats dans le commerce, mais leur efficacité est douteuse. Les cafards deviennent très vite résistants à toute une série de produits. De plus, ils ont un taux de reproduction relativement élevé – si l’infestation n’est pas complètement combattue jusqu’au dernier animal, le fléau redevient rapidement aussi grand qu’avant, voire plus grand encore. Les œufs sont pondus dans les endroits les plus improbables, même à l’intérieur des appareils électriques.

De plus, il n’existe pas de moyen de contrôle suffisant pour savoir si l’on a encore des cafards ou si l’on a vraiment attrapé tous les animaux et surtout tous les œufs pondus.

Il est donc préférable d’économiser les coûts d’une lutte personnelle (généralement entre 40 et 80 euros) et d’investir l’argent dans un exterminateur. Les chances de succès de la lutte sont incomparablement meilleures chez un professionnel.

Question : En cas d’infestation de cafards dans un appartement en location, est-ce le locataire ou le propriétaire qui paie ?

En principe, les frais d’un exterminateur sont toujours à la charge du bailleur. Cela ne peut pas non plus être exclu par diverses clauses du contrat de location.

Si le bailleur peut prouver (par expertise) qu’il n’y a pas de défaut de construction qui a provoqué ou favorisé l’infestation, il peut, en cas de soupçon fondé, rejeter la faute sur le locataire. Celui-ci doit alors prouver que son comportement n’a ni provoqué ni favorisé l’infestation.

  Installer une douche de plain-pied ultérieurement : Les coûts

Dans tous les cas, les locataires ont l’obligation d’informer le bailleur le plus rapidement possible de l’infestation de vermine et de lui demander de l’éliminer. Si cela n’est pas fait à temps (de préférence par écrit), le locataire peut, le cas échéant, être tenu de participer aux frais si le bailleur avance comme argument que les coûts de la lutte ont été plus élevés que nécessaire en raison du retard.

Si le bailleur ne s’acquitte pas de son obligation d’éliminer l’infestation dans un délai raisonnable, le locataire peut faire appel lui-même à un exterminateur et demander ultérieurement le remboursement des frais au bailleur. Il est également possible de demander une réduction du loyer.

Étiqueté dans :

, ,