Lorsqu’il s’agit de construire ou de rénover une maison, il n’y a pas que les frais de matériel pour les nouveaux revêtements de sol – les frais de pose peuvent également être considérables. Pose fraise. L’article indique les coûts auxquels il faut s’attendre dans certains cas.

Question : combien coûte la pose d’un revêtement de sol ?

On ne peut évidemment pas le dire de manière générale. Frais pose compteur eau. Les coûts peuvent varier considérablement en fonction des conditions locales et de la complexité de la pose.

Il faut tout d’abord distinguer le type de revêtement de sol que l’on souhaite faire poser :

  • Stratifié
  • Sol en vinyle ou PVC
  • Tapis
  • Parquet ou plancher
  • Carrelage

Stratifié

Faire poser du stratifié est relativement bon marché et l’artisan expérimenté peut s’en charger lui-même.

Faire poser du stratifié est relativement bon marché et l’artisan expérimenté peut s’en charger lui-même.

Faire poser un sol stratifié coûte relativement peu cher, car la charge de travail de l’artisan est dans la plupart des cas assez faible. Frais pose compteur edf. La découpe et la pose sont généralement assez rapides, ce qui permet de poser rapidement un grand nombre de mètres carrés. Les prix varient entre 8 EUR par m² et 25 EUR par m² en fonction de l’effort individuel et de l’entreprise pour la simple pose.

Des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si un ancien stratifié doit être enlevé et éliminé au préalable (jusqu’à 12 EUR par m²) ou si le support existant doit être préparé à grands frais (10 EUR par m² à 20 EUR par m²) (Frais pose compteur linky). Pour la pose de plinthes, de rails de transition et, le cas échéant, l’installation d’une isolation phonique, il faut encore compter des frais supplémentaires.

Sol en vinyle ou en PVC

Lorsque vous faites poser un sol en vinyle, les coûts varient selon qu’il s’agit de poser des lés ou des dalles de vinyle, de les coller ou de poser du vinyle clipsable : Frais pose cuisine. Pour les travaux simples (pose libre) et les supports stables, vous devez généralement compter avec des coûts très faibles, compris entre 5 EUR par m² et 10 EUR par m². Pour les travaux de pose plus complexes (vinyle à clipser, collage sur carrelage ou bois), les coûts de pose peuvent également atteindre 20 EUR par m².

  Travaux de terrassement : quels sont les coûts ?

Il ne faut pas sous-estimer les coûts supplémentaires liés à la préparation du support. Si seul un nettoyage du support est nécessaire, les coûts de préparation sont assez faibles – généralement entre 2 EUR par m² et 5 EUR par m². Frais pose linky. Si le support doit être égalisé (par ex (Pose fraisier). carrelage) ou s’il n’est pas stable (par ex. bois), les frais de préparation du support peuvent atteindre 10 à 20 EUR par m².

Les coûts des rails de transition et des plinthes viennent ensuite s’ajouter (généralement entre 3 EUR et 6 EUR par mètre courant, hors matériel) (Poser filet fraisier). Même si les anciens revêtements doivent être éliminés, il faut s’attendre à des coûts supplémentaires considérables (jusqu’à 15 EUR par m² et plus).

Moquette

La moquette est l’un des revêtements de sol les moins chers

La moquette est l’un des revêtements de sol les moins chers

Faire poser une moquette coûte généralement entre 4 EUR par m² et 10 EUR par m², soit bien moins cher que tous les autres revêtements de sol.

Si l’enlèvement d’un ancien revêtement ou une préparation complexe du support sont nécessaires au préalable, le coût total de la pose peut facilement doubler au final.

Parquet et plancher

Faire poser un parquet ou un plancher peut coûter très cher, en fonction du type de parquet et du mode de pose choisi. Les coûts peuvent varier entre 15 EUR par m² et 50 EUR par m², mais peuvent atteindre 75 EUR par m² si le mode de pose est très complexe. Position fraise tarte. Des coûts encore plus élevés, jusqu’à 100 EUR par m², sont en revanche plutôt exceptionnels.

Le cas échéant, il faut toutefois ajouter à ces coûts la préparation nécessaire du support (jusqu’à 20 EUR par m²), de faibles coûts pour le film (1 EUR par m² à 2,50 EUR par m²) et pour les isolations phoniques (3 EUR par m² à 10 EUR par m²) ainsi que pour la pose de plinthes et de profilés de transition. Après la pose, il faut encore ajouter des frais pour le nettoyage final du parquet et, le cas échéant, une vitrification.

Carrelage

La pose de carrelage est plus technique, plus longue et donc plus coûteuse que la pose d’autres revêtements de sol.

  Fondations : quels sont les coûts ?

La pose de carrelage est plus technique, plus longue et donc plus coûteuse que la pose d’autres revêtements de sol.

La pose de carrelage peut également entraîner des coûts assez variables : ils se situent en pratique entre 35 EUR par m² et 65 EUR par m² environ, voire plus si les conditions de pose sont difficiles (pièces avec des recoins, nombreuses arêtes, nombreuses petites surfaces partielles).

Outre les frais de pose purs, il faut également prendre en compte les frais de matériel pour le mortier de carrelage, le mortier de jointoiement, le silicone et, le cas échéant, le badigeon d’étanchéité (techniquement obligatoire dans les salles de bains situées sous le niveau du carrelage).

Les carreaux nécessitent un support très exactement plat – dans de nombreux cas, il faut donc ajouter les coûts de préparation du support (jusqu’à 25 EUR par m²) et de stabilisation du support (désolidarisation des carreaux, etc.). Les frais de matériel et de pose des plinthes doivent également être ajoutés.

Exemple de coûts dans la pratique

Nous faisons poser du stratifié par un professionnel dans notre rez-de-chaussée de 100 m². Une préparation complète du support n’est pas nécessaire, mais l’artisan pose une couche de non-tissé d’égalisation sous le sol.

L’isolation phonique et les plinthes sont apportées directement par l’artisan.

Cet exemple de coût est un exemple unique qui s’applique uniquement à la main-d’œuvre d’une entreprise et à des conditions locales spécifiques. Dans d’autres cas, notamment lorsque les conditions locales sont différentes, les coûts peuvent être sensiblement différents.

Question : De quoi dépendent les frais de pose des revêtements de sol ?

Il faut tenir compte ici :

Les coûts varient fortement en fonction du type de sol.

Les coûts varient fortement en fonction du type de sol.

  • de quel type de revêtement de sol il s’agit
  • quel est le coût individuel de la pose
  • quelle est la surface totale à recouvrir
  • à quel point la géométrie de la surface au sol est compliquée
  • combien de revêtements de sol différents sont utilisés (il est recommandé d’utiliser le même revêtement dans toutes les pièces d’un étage, car cela permet de réduire quelque peu les coûts)
  • si une préparation du support est nécessaire et dans quelle mesure
  • quelle est la part de travail personnel à fournir
  • la quantité de matériaux supplémentaires (par ex : Tarifs pose carrelage. colle, silicone, mastic) utilisée
  • si des plinthes et des rails de transition seront posés
  • si des motifs de pose spéciaux sont choisis (plus de travail lors de la pose signifie des coûts plus élevés)
  Raccordement à l'eau domestique : Quels sont les coûts à prévoir ?

Les différences de coûts peuvent être très importantes, allant de 5 EUR par m² à 75 EUR par m², plus les frais supplémentaires, selon le type de revêtement de sol. Lors du choix d’un revêtement de sol, il faut donc toujours tenir compte des frais de pose ultérieurs.

Question : Quels sont les revêtements de sol pour lesquels il est possible d’économiser les frais de pose en les posant soi-même ?

Il est souvent possible de poser soi-même un sol en vinyle ou, avec un peu d’habileté, un sol stratifié.

Les moquettes – si elles sont posées de manière flottante ou fixées uniquement sur les bords – ne posent généralement aucun problème aux non-initiés, mais le collage est déjà un peu plus difficile.

La pose de carrelage ou de parquet de qualité n’est en revanche pas une tâche que l’on devrait essayer de réaliser soi-même – pour une pose propre et visuellement impeccable, il faut déjà avoir quelques connaissances et une certaine expérience.

En réalisant soi-même les travaux, on peut ainsi augmenter considérablement les différences de coûts entre le vinyle et le stratifié d’une part et le carrelage et le parquet de qualité d’autre part. Au final, cela se répercute considérablement sur le calcul global.

Il faut également tenir compte de la durée de vie beaucoup plus longue d’un carrelage posé par un professionnel (stratifié : environ 10 ans, carrelage de qualité : au moins 30 à 40 ans, voire beaucoup plus) : (Tarifs pose cuisine ikea). Cela relativise quelque peu le coût plus élevé d’un carrelage sur quelques décennies. Pendant la période où le carrelage tient sans problème, vous devez poser au moins 3 à 4 fois un nouveau stratifié, avec tout le travail que cela implique.

Étiqueté dans :

, ,