Lorsque de nombreuses personnes circulent chaque jour dans un bâtiment ou que de lourdes charges doivent être déplacées sur le sol, un revêtement de sol adapté est bien entendu nécessaire. L’article explique en détail ce que peut coûter un tel sol industriel.

Question : Quel est le coût d’un sol industriel en général ?

Il est impossible de le dire de manière générale – tous les sols industriels ne sont pas identiques. Il peut y avoir de grandes différences.

Tout d’abord, il faut distinguer de quel type de sol industriel on parle :

  • d’un sol en béton à revêtement simple
  • d’un sol en béton revêtu de résine réactive à haute résistance
  • d’un sol industriel en plastique
  • d’un sol commercial flottant utilisé comme sol industriel, composé d’éléments individuels dans un système d’encliquetage

Dans la pratique, il existe donc des possibilités très différentes de réaliser un « sol industriel ». Prix industriel. Le type d’utilisation prévu et les exigences techniques auxquelles un sol doit répondre (force portante élevée, mais aussi résistance aux produits chimiques, conditions de conductivité, etc.) sont toujours déterminants pour la réalisation.

Dans la pratique, il faut généralement compter à partir de 25 EUR par m² à 40 EUR par m² pour des sols en béton à revêtement simple : Industriels prix électricité. En fonction du type de revêtement, de la résistance et du design, le prix final peut être nettement plus élevé : (Prix batiment industriel). Pour de tels revêtements, on utilise généralement des résines époxy ou des résines synthétiques apparentées : Prix bâtiment industriel 400 m2. Dans ce cas, le sol en béton doit bien sûr déjà exister.

  Bois de chauffage : quels sont les prix actuels ?

Les sols industriels en résine réactive, généralement beaucoup plus résistants, sont généralement aussi beaucoup plus chers. Dans ce cas, il faut presque toujours compter avec des prix nettement supérieurs à 100 EUR par m², ce qui peut facilement aller jusqu’à 250 EUR par m², voire plus.

Le prix des sols industriels alternatifs en matière synthétique commence généralement entre 40 EUR par m² et 50 EUR par m², mais dans de nombreux cas, vous devrez compter avec des prix compris entre 70 EUR par m² et 100 EUR par m².

Les sols synthétiques sont généralement utilisés dans les bâtiments industriels.

Pour les ateliers et les halls de montage en particulier, des systèmes synthétiques flottants sont parfois fabriqués à partir d’un matériau composite très résistant. Ces systèmes sont faciles à poser, les différents éléments peuvent être facilement remplacés en cas d’endommagement et le matériau est très robuste. Prix de revient industriel definition. En même temps, un sol de hall sous-jacent est préservé. Prix industriel definition. Pour de tels systèmes, il faut généralement compter entre 40 EUR par m² et 50 EUR par m² dans la variante la plus simple, mais si une capacité de charge plus élevée est requise, le prix est souvent encore bien plus élevé.

Exemple de coûts dans la pratique

Nous avons besoin d’un sol industriel pour notre atelier de 36 m² : Prix industriel m2. Nous optons pour un système à clic que nous posons nous-mêmes.

Il ne s’agit bien sûr que d’un exemple de coût unique, valable uniquement pour un modèle de sol donné, acheté auprès d’un seul revendeur. Prix industriel triphasé. Dans d’autres cas, les coûts peuvent être nettement différents.

  Couvrir un toit - quels sont les coûts à prendre en compte ?

Dans la pratique, il ne faut pas sous-estimer le coût d’un revêtement de sol. En particulier pour les revêtements de sol très résistants ou lorsque le revêtement doit répondre à certaines exigences techniques, les coûts peuvent être énormes dans certaines circonstances.

Question : De quoi dépendent les coûts d’un sol industriel en général ?

Ici, il faut bien sûr prendre en compte plusieurs éléments :

Le prix du sol industriel dépend de différents facteurs

Le prix du sol industriel dépend de différents facteurs.

  • le type de sol choisi
  • la réalisation exacte du sol
  • la taille de la surface concernée
  • l’utilisation ultérieure du sol (exigences techniques, capacité de charge, résistance à l’abrasion, etc.)
  • la qualité des matériaux utilisés
  • le prix pratiqué par l’entreprise qui réalise les travaux (sauf si on pose soi-même le sol industriel)
  • l’ampleur des travaux préparatoires nécessaires (par exemple, travaux de remise en état en cas de fissures ou de dommages dans le sol en béton, etc.)

Tous ces facteurs jouent évidemment un rôle important dans le prix au m² et entraînent des différences de coûts potentielles très élevées : Prix industrielle cigarette. Dans la pratique, il vaut donc la peine de commencer par déterminer précisément les exigences réelles existantes et, sur cette base, de demander plusieurs offres et de les comparer. Les différences de prix entre les entreprises peuvent également être considérables, c’est pourquoi une comparaison préalable s’impose dans tous les cas.

Question : Dans quelle mesure les matériaux se différencient-ils en termes de prix lors d’un revêtement ?

Cela peut être clairement illustré par quelques exemples.

Nous avons fait rassembler tout le matériel nécessaire pour le revêtement de sol dans notre atelier (36 m²) pour différentes finitions de sol et avons comparé les prix.

  Chape fluide : quels sont les coûts à prévoir ?

Veuillez noter qu’il s’agit uniquement des prix des matériaux pour le revêtement de l’ensemble de l’atelier garage : (Prix kwh industriel 2022). Ces prix ne sont que des exemples de prix d’un seul revendeur, sans frais de livraison inclus : (Prix paquet cigarette industrielle). Les prix peuvent également varier chez d’autres revendeurs.

Si l’on tenait compte ici des coûts de main-d’œuvre, qui peuvent également varier en fonction du type de revêtement, la différence de coûts serait encore nettement plus importante d’un type de revêtement à l’autre.

C’est la raison pour laquelle il est préférable, dans le cas d’un sol industriel, de déterminer tout d’abord quelle capacité de charge doit être donnée et quel type de sol est encore adapté à cet effet. Un sol dont la capacité de charge est supérieure à celle requise entraîne souvent des coûts supplémentaires importants et superflus.

Notre tableau montre toutefois très bien les différences qui peuvent exister entre les différents revêtements, ne serait-ce qu’en raison du prix des matériaux.

Étiqueté dans :

, ,