Il faut toujours déduire de ses impôts ce que l’on peut. Frais ramonage charge locataire. Il n’est pas nécessaire de faire des cadeaux fiscaux à l’État – il en reçoit déjà suffisamment. Alors qu’il était auparavant difficile de déduire les frais de cheminée des impôts, c’est à nouveau plus facile depuis un changement en 2015. Les locataires peuvent également déduire les frais de ramonage de cette manière. Nous avons voulu savoir de l’expert Biotour quand et quels frais pouvaient être déduits.

Question : Quels frais de ramonage peut-on déduire – et comment procéder ?

Depuis 2015, tous les frais de ramonage peuvent être déduits des impôts.

La condition est qu’il y ait une facture et que la facture ait été payée par virement. Si le paiement est effectué en espèces, les montants ne sont pas déductibles.

Pour les locataires : ils peuvent également déduire fiscalement les frais qui leur sont imputés via le décompte des frais d’exploitation : Frais de ramonage. La seule condition est que les dépenses n’aient pas été payées en espèces par le bailleur et qu’elles apparaissent sur le décompte des frais d’exploitation ou qu’elles soient justifiées par une attestation du bailleur.

  Crépi de façade : quels sont les coûts à prévoir ?

Montant déductible des frais de ramonage

L’ensemble des frais facturés par le ramoneur sont considérés comme des prestations artisanales ouvrant droit à des avantages fiscaux. Sur ces prestations, 20 % des frais peuvent être déduits fiscalement, jusqu’à un montant maximal de 1.200 EUR par an. Frais ramonage cheminée. D’autres prestations artisanales que l’on souhaite déduire contribuent également à ce plafond (respectivement 20 % des frais de travail et de déplacement, mais pas des frais de matériel).

Exemple de coûts dans la pratique

Nous souhaitons déduire les frais de ramonage de nos impôts. La facture que le ramoneur nous a établie pour le contrôle annuel s’élève à 73,60 EUR : (Ramonage frais locataire). Nous avons viré la facture, les frais de travail et de déplacement sont dûment indiqués sur la facture (condition obligatoire).

Question : dans quel cadre peut-on déduire les frais de ramonage ?

En tant que frais d’artisan entièrement reconnus, on peut facturer les coûts de tous les travaux de mesure et de contrôle ainsi que des autres prestations facturées par le ramoneur.

Seuls les frais de matériel ne peuvent pas être déduits – mais ils ne sont généralement pas liés aux travaux de ramonage.

Question : de quoi dépend la possibilité de déduire les prestations de ramonage ?

Les frais de ramonage dépendent de plusieurs facteurs.

  • il doit s’agir d’un logement à usage personnel
  • il doit y avoir une facture en bonne et due forme qui indique clairement les frais de travail et de déplacement facturés
  • la facture doit avoir été transférée (le paiement en espèces n’est pas autorisé)
  • Seules les prestations artisanales d’un montant total de 6.000 EUR par an (jusqu’à un maximum de 1.200 EUR de déduction fiscale à 20 %) peuvent être prises en compte.
  Ajouter un jardin d'hiver : quels sont les coûts à prévoir ?

Question : Y a-t-il d’autres conditions à remplir pour bénéficier d’une déduction fiscale ?

Hormis les conditions déjà mentionnées précédemment, à savoir que la facture ne doit pas être payée en espèces mais par virement bancaire et que les frais de travail et de déplacement doivent être dûment lisibles sur la facture (ce qui est généralement le cas pour le ramoneur), aucune autre condition ne s’applique. Le logement pour lequel les frais de ramonage doivent être déduits doit bien entendu être occupé par le propriétaire – les propriétaires ne peuvent pas déduire les frais de ramonage des impôts, car ils les répercutent sur les locataires.

La condition d’utilisation personnelle du logement inclut également les résidences secondaires, les appartements de vacances et les maisons de week-end.

Si, en tant que locataire, on souhaite déduire les frais de ramonage répartis, la part répartie doit bien sûr être visible soit sur la facture des frais d’exploitation, soit, le cas échéant, sur une attestation séparée du bailleur.

Étiqueté dans :

, ,